Comment la France et l’Espagne se sont partagées le Maroc

19 août 2022 - 18h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La France et l’Espagne ont profité d’un moment de faiblesse du Maroc, alors dirigé par Moulay Abdelaziz, successeur de Moulay Hassan mort en 1894, pour établir leur domination coloniale sur le royaume.

En 1902, la France et l’Espagne partageaient leur domination au Maroc, notamment dans les régions du nord dont Fès et Taza. En 1904, les deux pays ont conclu un accord secret pour renoncer à Fès et Taza et leur futur protectorat a été réduit au Rif et Jbala. En 1906, s’est tenue la Conférence d’Algésiras au cours de laquelle l’accord européen a été conclu pour respecter la souveraineté du monarque et l’intégrité territoriale du Maroc.

En 1907, les forces armées franco-espagnoles ont envahi Casablanca après l’assassinat, par des Marocains, d’ouvriers français travaillant dans les usines du port de la ville. Ces événements ont accéléré la politique expansionniste française. Dépassé par les mouvements de protestation généralisés dans le royaume, le monarque a sollicité l’aide de la France pour rétablir et maintenir l’ordre public. C’est ainsi que de nouvelles troupes françaises ont débarqué à Fès le 21 mai 1911, rappelle El Debate.

À lire : "La présence de l’Espagne dans les villes marocaines de Sebta et Melilla n’est pas légale"

Les Espagnols, qui ne voyaient pas d’un bon œil cette expansion française au Maroc, ont occupé Larache en juin 1911. Ayant déjà un pied dans la région frontalière avec Melilla, ils ont également établi un poste stratégique à Sebta, à 14 kilomètres de Tétouan. Ces opérations de l’Espagne et de la France ont éveillé les soupçons de l’Allemagne qui menaçait d’envahir aussi le Maroc pour défendre les intérêts de ses entreprises installées dans le royaume.

Après de longs pourparlers, la France a cédé plus de territoire au Congo pour que l’Allemagne se retire du Maroc, ce qui lui a permis de faire pression sur le monarque afin qu’il se rende. Comme en Tunisie, la France a exigé l’établissement de deux protectorats, l’un pour elle et l’autre pour l’Espagne. Le protectorat a été finalement reconnu le 30 mars 1912 et en avril, la France a nommé le général Lyautey au Maroc. Le monarque abdiqua en juillet et en novembre de la même année, l’Espagne et la France ont signé un accord pour délimiter la zone revenant à l’Espagne.

Sujets associés : Espagne - France

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La France remet au Maroc des archives numériques sur les tribus marocaines

Le Centre des archives diplomatiques de France a décidé de remettre au Maroc une importante collection numérique sur les tribus marocaines. La cérémonie de réception se tiendra ce...

"La présence de l’Espagne dans les villes marocaines de Sebta et Melilla n’est pas légale"

"La présence de l’Espagne dans les villes marocaines de Sebta et Melilla n’est pas légale", a répondu mardi Ashley Fox, eurodéputé britannique du Parti conservateur, au chef du...

Le grand marché de la prostitution derrière l’empire colonial au Maroc

France 3 diffuse ce lundi 4 octobre à 21h05, un documentaire inédit intitulé, « Colonisation, une histoire française ». C’est une incursion dans l’empire colonial pour en ressortir...

«  Aussi riche que le roi  » ou les formes de domination à l’œuvre au Maroc

La Marocaine Abigail Assor a publié son premier roman intitulé : « Aussi riche que le roi ». Elle dénonce les inégalités au Maroc, les formes de domination, notamment celles des...

Nous vous recommandons

Espagne

Une majorité d’Espagnols considère que le Maroc est une menace

Les Espagnols n’approuvent pas la récente déclaration du Chef du gouvernement marocain sur la marocanité de Sebta et Melilla. 63% des personnes interrogées dans un sondage reconnaissent que le Maroc représente une menace pour la souveraineté de l’Espagne...

Un Marocain recherché par l’Italie arrêté à l’aéroport de Malaga

Recherché depuis de nombreuses années en Italie, dans le cadre d’une affaire de stupéfiants, un homme d’origine marocaine vient d’être arrêté à l’aéroport de Malaga.

Fermes piscicoles marocaines dans les îles Chafarines : la justice espagnole rend sa décision

Le parquet espagnol ne considère pas comme un délit l’installation par le Maroc de fermes piscicoles près des îles Chafarinas, et a donc décidé de clore l’enquête ouverte à la suite de la plainte déposée par le député du Parti populaire (PP), Fernando Gutiérrez...

Alors qu’elle devait être amputée au Maroc, Nour opérée avec succès en Espagne

La petite Nour, 5 ans, a été opérée avec succès à l’unité de chirurgie orthopédique et de traumatologie infantile de l’hôpital universitaire Virgen de la Arrixaca à Murcie. La jeune Marocaine qui ne pouvait se déplacer qu’en rampant, tient désormais sur ses deux...

La frontière de Ceuta avec le Maroc sera rouverte « dans un proche avenir »

Le ministre de l’Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska, a assuré mardi au président de Ceuta, Juan Vivas, que la réouverture de la frontière de Tarajal aura lieu « dans un proche avenir », probablement début...

France

France : Marlène Schiappa sonne la fin de l’Observatoire de la laïcité

La ministre française chargée de la Citoyenneté était appelée à se prononcer sur la survie ou non de l’Observatoire de la laïcité. Devant le Sénat, Marlène Schiappa a annoncé mercredi 31 mars la mutation de l’Observatoire en Haut conseil de la...

Bientôt la création d’un nouveau carré musulman au cimetière de Tours-Sud

La ville de Tours travaille à pallier le manque de place dans les carrés musulmans. Un nouveau carré musulman verra le jour à Tours-Sud.

France : plus de la moitié des élèves pour le port des signes religieux au lycée

Plus de la moitié des lycéens en France n’ont rien contre le port des signes religieux à l’école et même dans la fonction publique. C’est ce que révèle un sondage dont les résultats publiés par Le Parisien démontrent une forte attente des lycéens en matière de...

Un Français arrêté à Casablanca

La police judiciaire de Hay Hassani a réussi à démasquer un Français qui avait simulé son enlèvement pour pouvoir extorquer de l’argent à sa famille.

Ramadan : les employés musulmans de Primark victimes de discrimination

Primark France aurait interdit l’accès à la salle de pause à ses employés musulmans qui jeûnent durant le ramadan pour des raisons de sécurité sanitaire. La Confédération générale du travail (CGT) dénonce une « discrimination honteuse...