«  Aussi riche que le roi  » ou les formes de domination à l’œuvre au Maroc

5 juillet 2021 - 22h00 - Ecrit par : S.A

La Marocaine Abigail Assor a publié son premier roman intitulé : « Aussi riche que le roi ». Elle dénonce les inégalités au Maroc, les formes de domination, notamment celles des riches sur les pauvres, des hommes sur les femmes, des colonisateurs sur les colonisés, etc.

Dans son roman, l’auteure marocaine de 30 ans a mis en scène une anti-héroïne, Sarah, « Française de 16 ans, égarée dans un bidonville de Casablanca auprès d’une mère qui se prostitue », fait savoir Ouest France. Son souhait, c’est de se mettre en relation avec un garçon pour sortir de sa situation de précarité. Le choix est fait : Driss, héritier d’une famille d’industriels, laid, mais supposé être « aussi riche que le roi ». « Sarah fait ce qu’elle peut au sein du système. Elle n’a pas les ressources psychologiques, ni de classe pour penser qu’elle s’en sortira par les études. Cela n’est pas dans son horizon mental, elle n’a pas le privilège d’être féministe. Même si elle l’est un peu, par le regard qu’elle porte sur les garçons », résume Abigail Assor.

À lire : Un rapport inquiétant sur la pauvreté au Maroc

La romancière dénonce les profondes inégalités au Maroc. Une manière pour elle de ne plus se sentir, notamment coupable d’être née dans la bourgeoisie, la fille d’industriels de Casablanca. « J’ai grandi dans une usine de pneus ! Je fais partie de milieux socio-culturellement élevés, assez bourgeois mais qui n’ont pas un fort bagage culturel », raconte-t-elle. Abigail Assor est issue d’une famille juive. « Mais la vraie scission n’est pas entre juifs et musulmans. Elle est entre riches et pauvres. Je n’ai jamais trouvé la situation normale. Au Maroc, vous avez de très belles maisons et deux rues plus loin, des bidonvilles. Les rapports aux domestiques sont d’une grande violence », fait-elle savoir.

À lire : Maroc : les salaires contribuent aux inégalités sociales

Cette Marocaine résidant à Paris évoque également le poids de la colonisation sur le Maroc. « Cet héritage est ambivalent. Beaucoup de Marocains ont le sentiment d’être inférieurs. Ce n’est pas sain de survaloriser l’Occident. À la fois victimes du passé et attirés par la France, ils sont pris dans un conflit de loyauté. » Selon Abigail Assor, le rêve de la France règne sur le Maroc. « Pas les Français. Beaucoup viennent en pensant gagner plus d’argent, mais il y a de nombreuses arnaques. Ni les lois ni la justice ne protègent, c’est à celui qui connaît le mieux le juge. La valeur suprême, c’est l’argent. »

Tags : Livres

Aller plus loin

Comment la France et l’Espagne se sont partagées le Maroc

La France et l’Espagne ont profité d’un moment de faiblesse du Maroc, alors dirigé par Moulay Abdelaziz, successeur de Moulay Hassan mort en 1894, pour établir leur domination...

Maroc : les salaires contribuent aux inégalités sociales

Les salaires et les revenus agricoles sont les principales sources de revenus des ménages dans le royaume. Mais la différence salariale participe aux inégalités de revenu général...

Un rapport inquiétant sur la pauvreté au Maroc

C’est le ressenti qui renseigne sur la situation sociale des Marocains. La moitié d’entre eux se considèrent comme pauvres alors que, en réalité, le taux de pauvreté absolue ne...

Trop d’inégalités sociales au Maroc, s’alarme Oxfam

Face à la persistance des inégalités sociales en ces temps de Covid-19, Oxfam Maroc pose le diagnostic et formule plusieurs recommandations.

Nous vous recommandons

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

Les autorités marocaines et algériennes ont convenu d’une ouverture temporaire du poste frontière Zouj Bghal à la périphérie d’Oujda, pour procéder à l’extradition de onze citoyens algériens ainsi que d’une autre personne de nationalité européenne, du Maroc en...

Tanger : braquage d’un fourgon blindé, 1,6 million de dirhams emportés

Un fourgon blindé d’une société de transport de fonds a été attaqué lundi par deux individus cagoulés et munis d’armes blanches à Tanger.

Licencié, Abdeslam Ouaddou réclame près de 10 millions DH au MC Oujda

L’ancien international marocain, Abdeslam Ouaddou, réclame à titre de dommages-intérêts, près de 10 millions de dirhams à la CNRL et à la FRMF, après avoir été licencié en janvier dernier de son poste d’entraîneur de la Mouloudia d’Oujda...

Le Maroc suspend ses vols vers la France

Comme pressenti depuis déjà plusieurs jours, le Maroc vient de suspendre les vols réguliers à destination et en provenance de la France. La situation sanitaire assez critique dans l’hexagone en est la...

Panique à bord d’un vol Ryanair Toulouse-Marrakech

Les passagers du vol Ryanair à destination de Marrakech en provenance de Toulouse ont été pris de panique lundi 28 mars, après un décollage qui a mal tourné.

L’Espagne blinde sa frontière de Sebta avec le Maroc

Les travaux de renforcement de la frontière de Sebta avec le Maroc ont démarré. Des grillages anti-escalade sont en cours d’installation au niveau de la clôture extérieure afin d’améliorer la surveillance sur les plus de 8 kilomètres de frontière qui...

Faudel explique pourquoi il a été contraint de partir au Maroc

Après une traversée du désert qui a duré plusieurs années, le prince du Raï, Faudel, revient peu à peu au-devant de la scène. Dans une interview, il explique pourquoi il a été contraint de partir au...

Oujda : alerte sur une vague de migrants soudanais

Plus de 300 migrants subsahariens d’origine soudanaise viennent d’arriver à Oujda. Cette situation préoccupe l’Association Aides aux migrants en situation vulnérable (AMSV) d’Oujda qui appelle les autorités locales et régionales à intervenir et de façon...

Belgique : il y a 25 ans, le corps de Loubna Benaïssa était retrouvé

Loubna Benaïssa, petite fille marocaine de 9  ans disparue le 5 août 1992 à Ixelles en Belgique, a été retrouvée morte quatre ans plus tard. Elle a été enterrée à Tanger.

Coûts du roaming réduits pour les voyageurs belges arrivant au Maroc

L’opérateur de télécommunications mobile belge, Proximus, offre la possibilité à ses clients qui voyagent vers le Maroc « de continuer à bénéficier de leur formule tarifaire nationale, moyennant le paiement d’un « Daily Roaming Pass » à partir du 1ᵉʳ...