Asma Lamrabet plaide pour une lecture réformiste et féministe de l’islam

13 mars 2021 - 11h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’écrivaine marocaine Asma Lamrabet a déclaré jeudi, au cours d’un séminaire organisé en visioconférence à l’occasion de la journée internationale de la femme, que l’épanouissement de la femme dans les pays musulmans dépend de la lecture réformiste et féministe de l’islam. Elle estime que cette réforme pourrait être menée à travers la mise en œuvre d’une « lecture éthico-spirituelle » de l’Islam qui soit en rupture avec la lecture patriarcale traditionaliste, qui a donné lieu à une pratique religieuse discriminatoire profonde » à l’égard des femmes.

L’essayiste et féministe marocaine est l’auteure d’un récent livre qui traite du sujet : « Le prophète de l’Islam et les femmes ». Elle a affirmé que « la vision réformiste qu’elle propose pourrait contribuer à amorcer une lecture de l’égalité, de la justice et de la libération aussi bien des hommes que des femmes, car elle ne fait que rééquilibrer et ré-harmoniser le féminin avec le masculin chez l’être humain ». Une vision, qui, selon la biologiste, n’est pas différente des valeurs intrinsèques des pays musulmans. L’objectif de cette lecture consiste à « décoloniser les esprits de ce double ordre : celui de se conformer à un modèle abstrait d’« émancipation universelle » et de s’affranchir d’une aliénation fataliste de leur propre culture ».

Elle évoque la polygamie, le voile, 50 % de l’héritage pour une femme ou encore la soumission des femmes aux hommes, et appelle à faire la différence entre « la source éthico-spirituelle révélée au prophète, d’une part, et les interprétations et autres compilations islamiques classiques médiévales qui étaient le produit de leur environnement patriarcal humain, social et culturel ».

Présent à ce séminaire, l’ambassadeur du Maroc à Buenos Aires, Yassir Fares, a fait savoir que « l’évolution de la cause de la femme au Maroc est le parfait reflet de l’évolution de la société et de sa profonde transformation sur les plans social, économique et culturel ». Pour lui, les femmes marocaines sont de plus en plus présentes dans des secteurs, jadis, exclusivement masculins. Quant à Imane Dryef, ministre-conseiller à l’ambassade du Maroc, il a indiqué que les droits des femmes et la question de l’égalité des genres font partie des priorités des autorités marocaines.

Les intervenantes à ce séminaire ont soulevé la nécessité pour les autorités de s’impliquer davantage en faveur de l’émancipation des pays africains. Les femmes au Maroc et en Amérique Latine partagent les mêmes problèmes en termes d’éducation des enfants et de conciliation entre travail et vie de famille, a indiqué Maria Noël Vaeza, Directrice régionale de ONU Femmes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Religion - Asma Lamrabet - Islam

Aller plus loin

La Marocaine Ilham Kadri parmi les femmes les plus puissantes du monde

La Marocaine Ilham Kadri, directrice générale de Solvay depuis mars 2019, figure sur la liste internationale des femmes les plus puissantes du magazine Fortune.

" Le sexe nié" d’Osire Glacier, remet sur le tapis la question de l’infériorité des femmes au Maroc

«  Le sexe nié  », nouvel ouvrage d’Osire Glacier poursuit un but précis : trouver une expression masculine, mais aussi, une pensée partagée par les femmes. Son auteur entend...

Le Maroc compte un taux de femmes ingénieures supérieur aux États–Unis et le Canada

Un rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (l’UNESCO) intitulé « La course contre la montre pour un développement plus intelligent...

Les femmes marocaines absentes du classement Forbes

Aucune femme marocaine ne figure dans le dernier classement du magazine Forbes des femmes les plus puissantes du monde en 2020.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan : Un mois de spiritualité… et de bagarres ?

Le Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est synonyme de spiritualité et de partage. Mais au Maroc, il prend également une tournure plus sombre avec l’apparition d’un phénomène bien connu : la “Tramdena”. Ce terme désigne l’irritabilité et...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Hajj : une clause "anti-protestation" fait polémique au Maroc

L’introduction par le ministère des Habous et des Affaires islamiques dirigé par Ahmed Taoufiq d’une clause qui oblige le pèlerin marocain pour le hajj 2024, un des cinq piliers de l’islam, « à ne pas protester même en cas de retard de l’avion », fait...

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Officiel : l’Aid al fitr en France, mercredi 10 avril

La commission religieuse de la Grande Mosquée de Paris, avec plusieurs fédérations musulmanes nationales, s’est réunie pour la Nuit du Doute, ce lundi 8 avril 2024, 29ᵉ jour du mois béni de Ramadan 2024-1445/H, indique la Grande Mosquée de Paris dans...