Au Maroc, plus de la moitié des femmes salariées sont sans contrat

19 février 2021 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Au Maroc, plus de la moitié des salariés sont sans contrat, soit 43,2 % parmi les femmes, contre 58,2 % parmi les hommes. C’est ce qui ressort de la note d’information publiée par le Haut-commissariat au Plan (HCP) sur les principales caractéristiques de la population active occupée en 2020.

Au Maroc, plus de la moitié des salariés (55,2 %) ne disposent d’aucun contrat formalisant leur relation avec l’employeur (54,9 % en 2019) fait savoir une note du HCP. Selon ce document, un peu plus du quart (26,4 %) disposent d’un contrat à durée indéterminée, 12,2 % d’un contrat à durée déterminée et 6,2 % d’un contrat verbal. Les plus touchés par le travail sans contrat sont les salariés âgés de 15 à 29 ans (62,7 %) et les personnes sans diplôme, (74,4 %).

Un peu plus de la moitié (54,3 %) des actifs occupés n’ont aucun diplôme, 30,5 % ont un diplôme de niveau moyen et 15,2 % un diplôme de niveau supérieur, détaille la même source, ajoutant que le marché du travail est caractérisé par une faible protection.

Ainsi, en 2020, un peu moins de la moitié (46,1 %) des salariés bénéficient d’une couverture médicale assurée par l’employeur, 53,4 % en milieu urbain et 25,1 % en milieu rural, 57,3 % parmi les femmes et 43,3 % parmi les hommes. Près d’un actif occupé sur 4 (24,1 %) est affilié à un système de retraite, 36,3 % en milieu urbain et 7,1 % en milieu rural. Le taux de couverture par un système de retraite est légèrement plus élevé parmi les femmes que les hommes, respectivement 27,5 % et 23,1 %.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Emploi - Femme marocaine - Sécurité sociale

Aller plus loin

Au Maroc, plus de la moitié des salariés ne disposent pas de contrat de travail

Le marché du travail n’est toujours pas très sécurisé au Maroc. Ainsi, 55% des salariés ne possèdent pas de contrat prouvant leur accord avec l’employeur, a indiqué l’enquête...

Couverture médicale de base : du changement dans la prise en compte des assurés

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a présenté, samedi 12 décembre, son bilan en termes de couverture sanitaire. En 2019, elle a couvert jusqu’à 70% de la...

Asma Lamrabet plaide pour une lecture réformiste et féministe de l’islam

L’écrivaine marocaine Asma Lamrabet a déclaré jeudi, au cours d’un séminaire organisé en visioconférence à l’occasion de la journée internationale de la femme, que...

Bonne nouvelle pour les retraités marocains

Les retraités et les invalides marocains peuvent pousser un ouf de soulagement. Un amendement a été introduit pour relever l’abattement sur les pensions.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Maroc : l’inflation s’envole, surtout les produits alimentaires

Le Maroc est actuellement confronté à une situation économique difficile, marquée par une inflation galopante. Selon la dernière note de conjoncture du Haut Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 8,9 % au...

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...