Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

1er mai 2024 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Lors d’une séance de questions orales à la Chambre des représentants, les députés de l’opposition ont exprimé leur désaccord quant au projet du gouvernement de porter l’âge de la retraite à 65 ans. Les parlementaires ont mis en garde contre toute remise en cause des acquis des plus de 500 000 fonctionnaires affiliés au régime des pensions de retraite.

À lire : Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement ne prévoit pas d’augmenter l’âge de départ à la retraite, ni de réformer le régime des pensions de retraite, a réagi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, précisant que ces questions n’ont pas été abordées avec les syndicats dans le cadre du dialogue social.

À lire : Vers un revenu minimum vieillesse au Maroc ?

L’objectif du gouvernement est de préserver les acquis des travailleurs, a renchéri Sekkouri, ajoutant que l’Exécutif accorde une attention particulière à la question des retraites et s’active pour y apporter une solution viable.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Sécurité sociale - Syndicat - Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle - Parlement marocain

Aller plus loin

Vers un revenu minimum vieillesse au Maroc ?

Dans le troisième numéro de son bulletin thématique intitulé « alerte CESE », le Conseil Économique, Social et Environnemental (CESE) a appelé à l’accélération de la réforme...

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Le Maroc reporte l’application du départ à la retraite à 63 ans

Le projet prévoyant l’augmentation de l’âge de départ à la retraite à 63 ans au Maroc, pour ceux qui sont inscrits au Régime Collectif d’Allocation des Retraites (RCAR), est...

Maroc : la Cour constitutionnelle acte la fin de la retraite des députés

Dans sa décision adressée au président de la Chambre des représentants, la Cour souligne « la conformité du texte de loi sur la liquidation du régime de retraite des députés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Autoroutes du Maroc : retards et dysfonctionnements inquiètent

Le retard observé dans la réalisation de certains projets d’autoroutes inquiète le parlement marocain qui a interpellé le premier responsable de la Société nationale des autoroutes pour avoir des explications sur cette situation.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : la réforme des retraites divise

La réforme des retraites donne du fil à retordre à l’Exécutif marocain. De leur côté, les syndicats s’inquiètent de sa mise œuvre dans un contexte économique marqué par l’inflation, exprimant des craintes quant à l’avenir des retraités.

Lenteur d’Internet au Maroc : les critiques d’un député

Le député Ahmed Abbadi du groupe parlementaire du Parti du progrès et du socialisme (PPS) à la Chambre des représentants a dénoncé le faible débit de la connexion Internet dans plusieurs villes et régions du Maroc, imputant la responsabilité de cette...

Maroc : une taxe de 30% sur les « Iphone »

Les députés de la majorité parlementaire désapprouvent l’augmentation de 2,5 % à 30 % des droits de douane sur les smartphones importés, prévue dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Certains plaident pour une taxe sur les téléphones de luxe,...

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.