Alerte sur la pénurie de cash dans les distributeurs de billets

21 juillet 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : G.A

Au Maroc, retirer de l’argent via les guichets automatiques bancaires (GAB) est une mission impossible pour de nombreux citoyens. Certains guichets manquent cruellement de liquidités. Les associations des consommateurs sont appelées à la rescousse pour régler cette situation qui prive le citoyen de son droit à disposer de son argent, surtout durant d’une fête aussi importante que l’Aid al-Adha.

La scène devant les guichets automatiques bancaires est fréquente. Mais elle irrite les Marocains parce qu’elle intervient à un moment où ils ont vraiment besoin d’argent. Des chefs de ménages font le tour des distributeurs. Pas de liquidité. Le président de l’Association marocaine de protection et d’orientation du consommateur (AMPOC), Bouazza Kherrati est en colère. « Souvent, pendant la période de l’Aïd, les guichets posent le même lapin aux consommateurs. C’est une atteinte au contrat signé entre le consommateur et la banque qui souligne la disponibilité de liquidité dans les GAB au profit du client à chaque fois qu’il souhaite retirer son argent », rapporte Hespress. Selon lui, ce genre de situation rend inutile l’existence des GAB conçus pour les urgences et les périodes où les banques sont fermées.

À lire : Maroc : y aura-t-il assez d’argent dans les guichets ?

Le président de l’AMPOC estime que « les banques ne respectent pas les termes du contrat les liant au consommateur et agissent en position de dominant ». Il invite la Banque du Maroc (BAM) à corriger le tir pour «  permettre la disponibilité de l’argent dans les GAB en cette période d’achat du mouton de l’Aïd ».

A.M fait partie de ces nombreuses personnes dans le cas. Il n’est pas à sa première expérience mais digère difficilement la situation. « C’est le week-end, je me rends au GAB de ma banque pour retirer de l’argent qui devait me servir pour l’achat du mouton. Et là, on me dit fonds insuffisants. Pas de problème, je me déplace vers un autre guichet de ma banque, même problème. Je me suis retrouvé à faire le tour des GAB de ma banque, mais en vain », se désole-t-il.

À lire : Maroc : forte augmentation des paiements sans contact durant la crise du coronavirus

Interpellé sur la situation, un banquier qui requiert l’anonymat a confié à Hespress que « chaque vendredi et de manière générale, les banques alimentent les guichets automatiques de manière suffisante. Mais avec la période des fêtes religieuses, notamment l’Aïd Al Adha, la demande est plus importante que les disponibilités. Ce qui provoque un manque de liquidités au niveau des GAB ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banques - Aïd al-Adha 2024 - Plainte

Aller plus loin

Maroc : 319 milliards de dirhams de cash en circulation en 2020 (BAM)

En 2020, la demande du cash au Maroc a marqué une hausse «  exceptionnelle  », la circulation fiduciaire progressant de 20,1 % à 319 milliards de DH, en valeur, soit près de 30...

Maroc : la mort programmée des guichets bancaires

Entre 2019 et 2020, soit en un an, le Maroc a perdu 45 guichets bancaires. C’est la preuve que ces installations physiques perdent de plus en plus leur importance dans le...

Maroc : alerte sur une pénurie de cartes bancaires

Des millions de cartes bancaires pourraient manquer dès le second semestre 2021 à cause de difficultés d’approvisionnement en semi-conducteurs. À l’instar d’autres pays,...

La majorité des Marocains passe l’Aid-Al Adha à domicile

Comme pressenti, la crise sanitaire a de grosses répercussions sur la célébration de l’Aid Al Adha cette année. Ainsi, 73 % des Marocains ont décidé de passer cette période à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

Aïd al-Adha : ruée de Marocains vers l’Espagne

Alors que de nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE) rentrent au Maroc pour y passer les congés de l’Aïd al-Adha, certaines familles marocaines font le chemin inverse.

Le Maroc s’attend à un retour massif de MRE

Le Maroc règle les derniers détails pour l’accueil des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de l’Opération Marhaba 2024. Cette année, les préparatifs ont démarré plus tôt que prévu, la célébration de l’Aïd al-adha oblige.

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Les agences bancaires marocaines en voie de disparition

Bank al-Maghrib a annoncé la diminution du nombre total des agences bancaires sur le territoire du royaume, passant de 5 914 en 2022 à 5 811 en 2023.

Société Générale Maroc officiellement racheté

La Société Générale a annoncé vendredi 12 avril la cession de ses filiales marocaines, Société Générale Marocaine de Banques (SGMB) et La Marocaine Vie, au groupe Saham pour un montant total de 745 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le...

Aïd Al-Adha : combien coûte un mouton importé ?

Le prix du mouton importé serait de l’ordre de 2 850 dirhams et non 700 dirhams, selon une rumeur distillée sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’indique la Fédération marocaine des acteurs de la filière élevage (FMAFE).

La date de l’Aid al adha en France est connue

La date de la fête de l’Aïd al Adha en France est désormais connue. Elle vient d’être dévoilée par le Conseil Théologique Musulman de France (CTMF).

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.