Alerte sur la pénurie de cash dans les distributeurs de billets

21 juillet 2021 - 13h40 - Economie - Ecrit par : G.A

Au Maroc, retirer de l’argent via les guichets automatiques bancaires (GAB) est une mission impossible pour de nombreux citoyens. Certains guichets manquent cruellement de liquidités. Les associations des consommateurs sont appelées à la rescousse pour régler cette situation qui prive le citoyen de son droit à disposer de son argent, surtout durant d’une fête aussi importante que l’Aid al-Adha.

La scène devant les guichets automatiques bancaires est fréquente. Mais elle irrite les Marocains parce qu’elle intervient à un moment où ils ont vraiment besoin d’argent. Des chefs de ménages font le tour des distributeurs. Pas de liquidité. Le président de l’Association marocaine de protection et d’orientation du consommateur (AMPOC), Bouazza Kherrati est en colère. « Souvent, pendant la période de l’Aïd, les guichets posent le même lapin aux consommateurs. C’est une atteinte au contrat signé entre le consommateur et la banque qui souligne la disponibilité de liquidité dans les GAB au profit du client à chaque fois qu’il souhaite retirer son argent », rapporte Hespress. Selon lui, ce genre de situation rend inutile l’existence des GAB conçus pour les urgences et les périodes où les banques sont fermées.

À lire : Maroc : y aura-t-il assez d’argent dans les guichets ?

Le président de l’AMPOC estime que « les banques ne respectent pas les termes du contrat les liant au consommateur et agissent en position de dominant ». Il invite la Banque du Maroc (BAM) à corriger le tir pour «  permettre la disponibilité de l’argent dans les GAB en cette période d’achat du mouton de l’Aïd ».

A.M fait partie de ces nombreuses personnes dans le cas. Il n’est pas à sa première expérience mais digère difficilement la situation. « C’est le week-end, je me rends au GAB de ma banque pour retirer de l’argent qui devait me servir pour l’achat du mouton. Et là, on me dit fonds insuffisants. Pas de problème, je me déplace vers un autre guichet de ma banque, même problème. Je me suis retrouvé à faire le tour des GAB de ma banque, mais en vain », se désole-t-il.

À lire : Maroc : forte augmentation des paiements sans contact durant la crise du coronavirus

Interpellé sur la situation, un banquier qui requiert l’anonymat a confié à Hespress que « chaque vendredi et de manière générale, les banques alimentent les guichets automatiques de manière suffisante. Mais avec la période des fêtes religieuses, notamment l’Aïd Al Adha, la demande est plus importante que les disponibilités. Ce qui provoque un manque de liquidités au niveau des GAB ».

Sujets associés : Banques - Aïd al-Adha 2023 - Plainte

Aller plus loin

Maroc : forte augmentation des paiements sans contact durant la crise du coronavirus

La pandémie de Coronavirus a entraîné une forte augmentation des paiements sans contact appelés aussi contactless. Cet essor a conduit au relèvement par le Centre monétique...

Maroc : alerte sur une pénurie de cartes bancaires

Des millions de cartes bancaires pourraient manquer dès le second semestre 2021 à cause de difficultés d’approvisionnement en semi-conducteurs. À l’instar d’autres pays,...

Maroc : y aura-t-il assez d’argent dans les guichets ?

Bank Al-Maghrib (BAM) a pris les dispositions nécéssaires pour assurer une couverture intégrale des besoins des banques en monnaie fiduciaire, en ce mois d’août, marqué par des...

Maroc : 319 milliards de dirhams de cash en circulation en 2020 (BAM)

En 2020, la demande du cash au Maroc a marqué une hausse «  exceptionnelle  », la circulation fiduciaire progressant de 20,1 % à 319 milliards de DH, en valeur, soit près de 30...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : hausse du nombre de cartes bancaires en 2021

Au 31 décembre 2021, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint 17,9 millions de cartes, en hausse de 4,1 % par rapport à un an auparavant. Plus de la moitié des cartes est utilisée pour des opérations de retrait en cash.

La date de l’Aid al adha en France est connue

La date de la fête de l’Aïd al Adha en France est désormais connue. Elle vient d’être dévoilée par le Conseil Théologique Musulman de France (CTMF).

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

Aïd Al-Adha : le Maroc a encore importé des bovins de l’étranger

En prévision de l’Aïd Al-Adha, prévu au Maroc vers le 29 juin prochain, le nombre d’importations d’ovins s’intensifie. Ainsi, quelque 19 500 ovins importés du Portugal sont arrivés au port de Jorf Lasfar, dans la région d’El Jadida.

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Aïd Al Adha au Maroc : cheptel en baisse, prix en hausse

Alors que l’Aïd Al Adha approche, le ministère de l’Agriculture se prépare à faire face à une possible augmentation des prix des moutons au Maroc. L’offre en ovins et caprins destinés à l’abattage est estimée à 5,6 millions de têtes, un chiffre...

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...