Suisse : une Marocaine risque l’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche

1er juillet 2021 - 12h00 - Ecrit par : G.A

Une Marocaine résidant en Suisse est menacée d’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche. Cette mère avait pris sous son aile une Suissesse, qu’elle aurait incité à la prostitution. Elles sont également, toutes deux poursuivies pour escroquerie à l’aide sociale.

Mounia et Alexandra étaient liées par une amitié assez intense. Elles avaient une relation de mère et fille et ne pouvaient se passer l’une de l’autre. Mais aujourd’hui, Alexandra, âgée de 31 ans, ne désire qu’une chose : que la quinquagénaire, celle qu’elle prenait pour sa maman de substitution, soit envoyée en prison ou expulsée au Maroc, rapporte 20minutes.

À lire : Arabie Saoudite : une Marocaine condamnée à 50 coups de fouet pour racolage sur WhatsApp

Pourtant, les deux femmes s’entendaient bien et s’adonnaient à la prostitution . De l’aveu de Mounia, les enquêteurs ont compris qu’elles ne déclaraient pas les revenus qu’elles tiraient de cette activité alors qu’elles bénéficient aussi de l’aide sociale. Elles sont toutes les deux poursuivies pour escroquerie, obtention illicite de prestations d’une assurance sociale ou de l’aide sociale.

Mounia est accusée d’avoir encouragé et incité Alexandra à se prostituer. Même si la prostitution est licite en Suisse, l’encouragement à cette activité est sévèrement punie. En plus de cela, Mounia est accusée de proxénétisme. Elle aurait perçu de l’argent issu des passes d’Alexandra entre février 2012 et février 2017. Durant ces cinq ans, elle a pu amasser la coquette somme de 270 000 francs. « Une partie de cet argent était envoyée au Maroc via des agences de transferts de fonds », estime la procureure.

À lire : Choquées par la prostitution, des associations portent plainte à Marrakech

La mère de famille risque gros pour avoir été condamnée une fois pour exercice illicite de la prostitution. Lundi dernier au tribunal de police de La Chaux-de-Fonds, Alexandra a révélé à la barre qu’elle était sous l’emprise de Mounia et qu’elle n’a fait que ce qui lui était ordonné. Elle a confié que la quinquagénaire la conduisait parfois chez certains clients. « J’étais sous son emprise. Je veux que justice soit faite pour que je puisse me reconstruire. Mon souhait est qu’elle finisse en prison », a déclaré Alexandra, en sanglots.

À lire : Une femme apparaissant dans le reportage sur la prostitution à Marrakech réclame justice (vidéo)

« Jusqu’où pouvez-vous aller pour que ma cliente aille en prison ? » a taclé Me Brigitte Lembwadio Kanyama. Pour la Marocaine, Alexandra joue la comédie à la perfection. « Elle habitait chez moi. Elle connaît mon passé pénal et s’en sert aujourd’hui pour me nuire, car elle sait que j’ai été condamnée avec sursis. Ce n’est pas trop tard pour qu’elle admette ses mensonges et me demande pardon. Elle ne peut même pas me regarder dans les yeux », a défendu la Marocaine.

« Comment vous déterminez-vous par rapport à une éventuelle expulsion de Suisse ? » a demandé la juge. « Ce serait insupportable. Je suis arrivée ici jeune. Mes enfants sont nés et vivent ici. Si vous m’enlevez d’ici, je meurs », a réagi la quinquagénaire. « Regrettez-vous ce que vous avez fait à ma cliente ? » a demandé Me Nathalie Schallenberger, l’avocate de la plaignante. « Je ne peux pas regretter ce que je n’ai pas fait », a-t-elle déclaré.

Le verdict est attendu prochainement. Mounia espère qu’on lui donnera la chance de rester en Suisse, auprès de ses enfants.

Tags : Suisse - Procès - Expulsion - Prostitution Maroc

Aller plus loin

Des Marocaines tombent dans le piège de la prostitution en ligne

Des Marocaines embarquées malgré elles dans un réseau de prostitution international. Elles se font appâter via une nouvelle application de messagerie instantanée destinée à la...

Maroc : un réseau de prostitution géré par une étudiante démantelé

Les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont démantelé un réseau de prostitution monté et géré par une étudiante.

Arabie Saoudite : une Marocaine condamnée à 50 coups de fouet pour racolage sur WhatsApp

Une femme d’origine marocaine a été condamnée à 50 coups de fouet en Arabie Saoudite pour racolage et prostitution via la messagerie WhatsApp.

Choquées par la prostitution, des associations portent plainte à Marrakech

Une plainte a été déposée lundi dernier par une vingtaine d’associations locales basées à Moulay Brahim, dans la région de Marrakech. Elles accusent certains établissements d’être...

Nous vous recommandons

Bourita échange avec son homologue allemand

Dans un contexte de crise diplomatique entre Rabat et Berlin, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a brièvement échangé mardi, avec son homologue allemand, Heiko Maas, lors du sommet G20 qui s’est tenu à Matera en...

Une Marocaine de Turquie appelle à l’aide

Une vloggeuse marocaine résidant en Turquie se dit victime de violences conjugales à répétition et demande aux autorités marocaines de lui apporter un soutien juridique et social.

Bloqués en France, des dizaines de saisonniers marocains appellent à l’aide

Une soixantaine de saisonniers marocains se retrouvent bloqués en France à cause des restrictions sanitaires. Un responsable associatif appelle les autorités marocaines à faciliter leur rapatriement vers le...

Témara : des MRE arnaqués dans une opération immobilière

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ainsi que des Marocains résidant dans le royaume ont été victimes d’une arnaque immobilière à Témara orchestrée par l’Amicale d’habitation “Nezha”. Ils ont déposé plainte pour escroquerie et abus de confiance contre...

Un Néerlandais armé et dangereux en cavale au Maroc ?

Christo Hütlers, un Néerlandais armé et dangereux, serait en cavale au Maroc. Une récompense de 10 000 euros est offerte pour retrouver cet homme qui figure parmi les fugitifs les plus recherchés d’Europe.

Le dirham se redresse face à l’euro et au dollar

Le dirham s’est apprécié de 0,61 % par rapport à l’euro et de 1,74 % vis-à-vis du dollar américain au cours du premier trimestre de 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Converti à l’islam, Thomas Partey se marie avec une Marocaine et change de prénom

L’international ghanéen et milieu de terrain d’Arsenal, Thomas Partey s’est marié avec sa petite amie marocaine — qui est à l’origine de sa conversion à l’islam — et change de prénom.

Le dirham chute à nouveau face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 1,85% face à l’euro et s’est apprécié de 1,90% vis-à-vis du dollar américain durant la période allant du 29 septembre au 5 octobre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Maroc : après les averses orageuses, la canicule

Plusieurs provinces marocaines vont connaître une vague de chaleur de dimanche 5 septembre à mercredi 8 septembre, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

France : une entreprise oblige Mohamed à s’appeler Antoine (vidéo)

L’affaire qui oppose l’ingénieur Mohamed Amghar à l’entreprise Intergraph France était à nouveau instruite devant le Conseil des Prud’hommes. La société est accusée de discrimination raciale et harcèlement...