Suisse : une Marocaine risque l’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche

1er juillet 2021 - 12h00 - Monde - Ecrit par : G.A

Une Marocaine résidant en Suisse est menacée d’expulsion pour prostitution et incitation à la débauche. Cette mère avait pris sous son aile une Suissesse, qu’elle aurait incité à la prostitution. Elles sont également, toutes deux poursuivies pour escroquerie à l’aide sociale.

Mounia et Alexandra étaient liées par une amitié assez intense. Elles avaient une relation de mère et fille et ne pouvaient se passer l’une de l’autre. Mais aujourd’hui, Alexandra, âgée de 31 ans, ne désire qu’une chose : que la quinquagénaire, celle qu’elle prenait pour sa maman de substitution, soit envoyée en prison ou expulsée au Maroc, rapporte 20minutes.

À lire : Arabie Saoudite : une Marocaine condamnée à 50 coups de fouet pour racolage sur WhatsApp

Pourtant, les deux femmes s’entendaient bien et s’adonnaient à la prostitution . De l’aveu de Mounia, les enquêteurs ont compris qu’elles ne déclaraient pas les revenus qu’elles tiraient de cette activité alors qu’elles bénéficient aussi de l’aide sociale. Elles sont toutes les deux poursuivies pour escroquerie, obtention illicite de prestations d’une assurance sociale ou de l’aide sociale.

Mounia est accusée d’avoir encouragé et incité Alexandra à se prostituer. Même si la prostitution est licite en Suisse, l’encouragement à cette activité est sévèrement punie. En plus de cela, Mounia est accusée de proxénétisme. Elle aurait perçu de l’argent issu des passes d’Alexandra entre février 2012 et février 2017. Durant ces cinq ans, elle a pu amasser la coquette somme de 270 000 francs. « Une partie de cet argent était envoyée au Maroc via des agences de transferts de fonds », estime la procureure.

À lire : Choquées par la prostitution, des associations portent plainte à Marrakech

La mère de famille risque gros pour avoir été condamnée une fois pour exercice illicite de la prostitution. Lundi dernier au tribunal de police de La Chaux-de-Fonds, Alexandra a révélé à la barre qu’elle était sous l’emprise de Mounia et qu’elle n’a fait que ce qui lui était ordonné. Elle a confié que la quinquagénaire la conduisait parfois chez certains clients. « J’étais sous son emprise. Je veux que justice soit faite pour que je puisse me reconstruire. Mon souhait est qu’elle finisse en prison », a déclaré Alexandra, en sanglots.

À lire : Une femme apparaissant dans le reportage sur la prostitution à Marrakech réclame justice (vidéo)

« Jusqu’où pouvez-vous aller pour que ma cliente aille en prison ? » a taclé Me Brigitte Lembwadio Kanyama. Pour la Marocaine, Alexandra joue la comédie à la perfection. « Elle habitait chez moi. Elle connaît mon passé pénal et s’en sert aujourd’hui pour me nuire, car elle sait que j’ai été condamnée avec sursis. Ce n’est pas trop tard pour qu’elle admette ses mensonges et me demande pardon. Elle ne peut même pas me regarder dans les yeux », a défendu la Marocaine.

« Comment vous déterminez-vous par rapport à une éventuelle expulsion de Suisse ? » a demandé la juge. « Ce serait insupportable. Je suis arrivée ici jeune. Mes enfants sont nés et vivent ici. Si vous m’enlevez d’ici, je meurs », a réagi la quinquagénaire. « Regrettez-vous ce que vous avez fait à ma cliente ? » a demandé Me Nathalie Schallenberger, l’avocate de la plaignante. « Je ne peux pas regretter ce que je n’ai pas fait », a-t-elle déclaré.

Le verdict est attendu prochainement. Mounia espère qu’on lui donnera la chance de rester en Suisse, auprès de ses enfants.

Sujets associés : Suisse - Procès - Expulsion - Prostitution Maroc

Aller plus loin

Maroc : un réseau de prostitution géré par une étudiante démantelé

Les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont démantelé un réseau de prostitution monté et géré par une étudiante.

Marrakech : la propriétaire d’un salon de massage condamné pour prostitution

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Marrakech a rendu lundi dernier sa décision dans l’affaire du salon de massage qui sert de façade à la...

Des Marocaines tombent dans le piège de la prostitution en ligne

Des Marocaines embarquées malgré elles dans un réseau de prostitution international. Elles se font appâter via une nouvelle application de messagerie instantanée destinée à la...

Arabie Saoudite : une Marocaine condamnée à 50 coups de fouet pour racolage sur WhatsApp

Une femme d’origine marocaine a été condamnée à 50 coups de fouet en Arabie Saoudite pour racolage et prostitution via la messagerie WhatsApp.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Des ennuis pour les mosquées qui ont soutenu Hassan Iquioussen ?

Depuis quelques jours, une rumeur selon laquelle la préfecture a convoqué des responsables du Conseil départemental du culte musulman (CDCM) qui ont apporté leur soutien à Hassan Iquioussen, imam de Lourches accusé d’antisémitisme, et dont l’expulsion...

La France expulse au Maroc le Gilet jaune Abdel Zahiri

L’activiste Abdel Zahiri a été expulsé de France la nuit dernière suite à une obligation de quitter le territoire. D’origine marocaine, il était connu pour son engagement dans le mouvement des Gilets jaunes.

Ancien Gilet jaune, Abdel Zahiri menacé d’expulsion au Maroc

Abdel Zahiri, un Marocain de 44 ans, a récemment reçu une obligation de quitter le territoire français de la part de la préfecture de Vaucluse. Fiché S, il avait auparavant été incarcéré pour son implication dans le mouvement des Gilets jaunes.