Belgique : le suspect du meurtre de Mounia reste en prison

28 juin 2021 - 19h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

La détention préventive du suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere a été prolongée d’un mois. Telle est la décision rendue par la chambre des mises en accusation de Bruxelles après que le prévenu a interjeté appel de la décision de la chambre du conseil.

Du nouveau dans le meurtre de Mounia. Eddy Cochez, avocat du suspect, a fait savoir que la chambre des mises en accusation de Bruxelles a confirmé la décision de prolonger d’un mois la détention préventive de son client. Une information déjà relayée par Sudpresse.

Le suspect est un homme de 26 ans. Pour ses collègues, il est le potentiel auteur du meurtre de Mounia. Cette certitude a amené les enquêteurs à faire des recherches sur l’emploi du temps du jeune homme. Avant 30 mai, jour de l’assassinat, le suspect avait été interpellé dans la rue de Brabant à Schaerbeek. Il venait de menacer un passant avec un couteau.

À lire : Une Marocaine égorgée en Belgique

Lors de son interrogatoire, l’homme a fait croire aux enquêteurs qu’il avait quitté son domicile le soir du meurtre de la Marocaine. Seulement, il sera confondu par les images d’une caméra de vidéo-surveillance d’un magasin situé dans les encablures du lieu du crime. Dans cette vidéo, on le voit apparaître juste après les faits. Le suspect change alors de version. Autre fait qui pourrait confirmer son implication dans ce meurtre : un couteau et un sweat-shirt taché de sang retrouvés à son domicile lors d’une perquisition.

À lire : Belgique : du nouveau dans l’assassinat de Mounia

Dimanche 30 mai, aux environs de 19h40, alors que Mounia se promenait dans la rue avec son bébé dans une poussette, elle a reçu des coups de couteau au niveau du cou, au croisement de la rue des Deux Maisons et de l’Avenue du Cimetière de Bruxelles, à Evere. Admise à l’hôpital, elle a succombé à ses blessures. L’enquête ouverte pour assassinat se poursuit.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Bruxelles - Droits et Justice - Homicide

Aller plus loin

Bruxelles : procès du meurtrier de Leïla Zahiri

En septembre 2019, Abdelkader Baoujaja a été accusé du meurtre de sa compagne Leïla Zahiri à Molenbeek Saint-Jean. Devant la cour d’assises de Bruxelles lundi dernier, l’unique...

Les propos étranges du meurtrier de Mounia

Le suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere le 30 juin dernier a tenu des propos pour le moins étranges devant les enquêteurs.

Une Marocaine égorgée en Belgique

Alors qu’elle se promenait avec son bébé de deux mois dimanche 30 mai, Mounia, une Marocaine de 36 ans, a été égorgée par un individu. Un suspect a été interpellé, entendu par...

La personnalité du meurtrier de Mounia se dévoile à la lumière d’expertise psychiatrique

Le suspect du meurtre de Mounia Ouyahia, une Marocaine de 36 ans, tuée à l’arme blanche le 30 mai dernier à Evere (Belgique), est atteint de troubles mentaux. C’est ce que...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.