Une Marocaine égorgée en Belgique

2 juin 2021 - 08h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Alors qu’elle se promenait avec son bébé de deux mois dimanche 30 mai, Mounia, une Marocaine de 36 ans, a été égorgée par un individu. Un suspect a été interpellé, entendu par le juge puis inculpé de meurtre.

Ce sera sa dernière promenade avec son bébé de deux mois. Dimanche soir, aux environs de 19h40, alors que Mounia se promenait en rue avec son bébé dans une poussette, elle a reçu des coups de couteau au niveau du cou, au croisement de la rue des Deux Maisons et de l’Avenue du Cimetière de Bruxelles, à Evere. « Il marchait quelques mètres derrière elle sur le trottoir. […] Rapidement, Mounia a décidé de ralentir au croisement avec l’Avenue du Cimetière de Bruxelles, pour que l’homme puisse la dépasser. Tout à coup, il a sorti son couteau et a poignardé Mounia dans le cou. Juste comme ça. C’est tout simplement incompréhensible », raconte à Het Laatste Nieuws Sara, une amie du frère de Mounia qui est en contact étroit avec la famille.

« Un suspect a été interpellé dans la soirée dimanche et a été privé de sa liberté », a indiqué lundi le parquet de Bruxelles. Il s’agit d’Andy K., 21 ans, connu de la police pour plus de 25 délits, qui souffre de troubles mentaux et n’avait aucun lien avec la maman décédée fait savoir Sudpresse. « La famille est bouleversée, poursuit Sara. C’est le monde qui s’écroule. Mounia n’a eu aucune chance. Et l’auteur du crime est un parfait inconnu. Pourquoi cet homme a-t-il commis un tel acte ? Comment une telle chose a-t-elle pu se produire ? Ce sont des questions qui restent sans réponse pour l’instant ».

Selon sa famille, la victime n’avait aucun ennemi et vivait tranquillement avec ses trois enfants. « Son mari partait travailler et Mounia s’occupait des enfants à la maison. Ils avaient 11 et 9 ans, le plus jeune n’avait que deux mois. Ils menaient une vie tranquille et heureuse. Ils n’ont jamais causé de problèmes à personne. C’est tellement triste. Ce meurtre est un exemple de violence gratuite », a ajouté Sara.

Ce mardi, le suspect a été entendu par le juge d’instruction, inculpé du chef de meurtre, puis placé sous mandat d’arrêt.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Homicide - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Belgique : le suspect du meurtre de Mounia reste en prison

La détention préventive du suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere a été prolongée d’un mois. Telle est la décision rendue par la...

Italie : un Marocain égorge la mère de ses 2 enfants et se jette dans le vide

Les habitants Novilara, un village médiéval dans la banlieue de Pesaro, en Italie, sont sous le choc. Un Marocain s’est jeté dans le vide, après avoir égorgé sa femme, une...

Belgique : du nouveau dans l’assassinat de Mounia

L’assassinat de la Marocaine Mounia, 36 ans, à Evere connaît un nouveau rebondissement. Un deuxième suspect a été arrêté puis inculpé. Le premier a bénéficié d’une relaxe.

Les propos étranges du meurtrier de Mounia

Le suspect du meurtre de Mounia, une Marocaine de 36 ans, égorgée en pleine rue à Evere le 30 juin dernier a tenu des propos pour le moins étranges devant les enquêteurs.

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Mohamed Chibi viré d’un restaurant en Egypte

Mohamed Chibi, joueur international marocain évoluant au club égyptien Pyramids fait face à de nombreuses pressions en Égypte. Cette situation découle d’un différend avec Hussein El Shahat, joueur emblématique du club rival Al Ahly.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Violences faites aux hommes : les Arabes brisent le silence

Dans les pays arabes, les hommes victimes de violences conjugales commencent à briser le silence. Au Maroc, on dénombre environ 24 000 cas et les chiffres sont sans doute sous-estimés.