Un Suisse condamné au Maroc pourrait perdre sa nationalité

20 juillet 2021 - 11h00 - Monde - Ecrit par : G.A

Le ressortissant suisse condamné au Maroc dans l’affaire dite des meurtres d’Imlil pourrait être déchu de sa nationalité. Sa demande de transfert en Suisse a été rejetée par les autorités. Nicholas P. représenterait « une menace pour la sécurité intérieure de la Suisse » du fait de « ses contacts avec des voyageurs à motivation djihadiste » .

Condamné en première instance à 10 ans de prison en 2019 en décembre 2018, Nicolas.P a vu sa peine réduite à 5 ans en appel. Il était accusé d’avoir entretenu des liens avec des membres de l’État islamique (EI) et d’avoir eu le projet de rejoindre les djihadistes de l’EI en Syrie, rapporte Le Temps .

À lire : Double meurtre d’Imlil : la peine capitale confirmée contre les auteurs

Il pensait qu’en vertu des accords entre le Maroc et la confédération, il pouvait purger une partie de sa peine en Suisse. Non seulement sa demande a été rejetée, mais le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a entamé une procédure de déchéance de nationalité au grand étonnement de l’avocat et de l’épouse de ce dernier. Ils pensaient que Nicholas P. pouvait espérer une telle faveur, surtout qu’il avait transmis au Service de renseignement de la Confédération (SRC) des informations sur de dangereux djihadistes.

Sujets associés : Etat islamique - Daech - Déchéance de la nationalité - Acte terroriste d’Imlil

Aller plus loin

Meurtres d’Imlil : l’État condamné à verser 5 millions de dirhams

Le tribunal administratif de Marrakech a condamné l’État à verser 5 millions de dirhams à titre de dommages-intérêts aux ayants-droits de l’une des victimes des meurtres...

Double meurtre d’Imlil : la peine capitale confirmée contre les auteurs

Les trois principaux auteurs du double meurtre perpétré à Imlil en 2018, qui avaient attaqué en cassation leur jugement, se sont vus confirmer la peine capitale.

Une Marocaine perd la nationalité suisse après un divorce

Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a retiré la nationalité suisse à une Marocaine à la suite de son divorce, nationalité qu’elle avait acquise par mariage. Depuis...

Assassinat de deux scandinaves au Maroc : le terroriste a avoué son crime

Hier jeudi 30 mai, à la reprise de son procès à Salé, Abdessamad Ejjoud, 25 ans et chef présumé d’une cellule djihadiste est passé aux aveux. Il a notamment reconnu avoir...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.