Le Maroc va aider la Suisse à réduire ses émissions de CO₂

7 novembre 2022 - 23h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Le président de la confédération suisse, Ignazio Cassis, et la ministre marocaine de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, ont signé ce lundi un accord pour permettre à la Suisse de réduire ses émissions de CO₂ grâce à des projets au Maroc.

L’accord a été conclu en marge de la 27ᵉ Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP27). Il permettra à l’État suisse de réduire ses émissions de CO₂ grâce à des projets au Maroc, a indiqué Ignazio Cassis dans un tweet.

À lire : La plus grande ferme d’élimination de CO2 au monde sera au Maroc

Le Maroc a aussi adhéré à une nouvelle initiative visant l’élimination progressive du charbon à l’horizon 2040. L’envoyé spécial des Nations unies pour l’ambition et les solutions en faveur du climat, Michael Bloomberg, a exprimé ce lundi son soutien aux 25 pays concernés par le projet, dont le Maroc.

Ces pays bénéficieront d’un accompagnement pour l’élaboration de plans d’affaires, de politiques nationales et de ressources techniques nécessaires afin de capter des investissements importants dans l’énergie propre.

Sujets associés : Suisse - Environnement

Aller plus loin

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner...

Le Maroc veut réduire de 42% ses émissions des gaz à effet de serre d’ici 2030

Au cours des travaux de la COP 25 organisée sous la présidence du gouvernement du Chili et qui se tient du 2 au 13 décembre à Madrid, Abdelghani Boucham, représentant du Maroc a...

Le Maroc réduit de 45,5% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Le Maroc a revu à la hausse son engagement de réduction, d’au moins 45,5 % de ses émissions de gaz à effet de serre, à l’horizon 2030.

La plus grande ferme d’élimination de CO2 au monde sera au Maroc

Le Maroc va accueillir la plus grande ferme d’algues de 30 hectares visant à éliminer naturellement l’atmosphère du dioxyde de carbone (CO2). Le projet est porté par la société...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les écologistes s’insurgent contre l’invasion des palmiers américains

Au Maroc, des écologistes appellent à mettre fin à la « plantation anarchique » de palmiers d’origine américaine et à adopter une « politique de reboisement réfléchi dans l’aménagement du territoire ».

Une boule de feu repérée au-dessus du Maroc

Le ciel marocain a été illuminé dans la nuit du 5 septembre par une boule de feu provoquée par la chute d’une météorite.

Maroc : la société civile s’oppose à la plantation aléatoire des palmiers

L’association « Maroc Environnement 2050 » a lancé une pétition en ligne pour s’insurger contre la plantation aléatoire des palmiers dans les villes du royaume.

Mondial 2030 : les Marocains contraints de se mettre au tri sélectif

Le Maroc va mobiliser près de 6 milliards de dirhams pour la mise en œuvre du projet de tri des déchets dans les six villes devant accueillir les matchs de la coupe du monde 2030 qu’il co-organise avec l’Espagne et le Portugal.

L’oasis de Skoura se meurt

Située dans la région du Haut Atlas, l’oasis de Skoura est en danger à cause des effets du changement climatique, selon des spécialistes. Elle est l’une des rares encore habitée et compte 20 000 habitants.

Enquête après la supposée pollution de la lagune de Marchica (Nador)

Les informations selon lesquelles le lac Marchica ferait l’objet de pollution volontaire sont fausses, affirme l’Office national de l’électricité et de l’eau Potable (ONEE), qui a publié le rapport d’une commission diligentée du 4 au 6 août sur les lieux.

Le Maroc envahi par les chiens interdits

Alors que la loi relative à « la prévention et la protection des personnes contre les dangers des chiens », interdit la possession, la domestication, l’achat, la vente et l’élevage de chiens classés comme dangereux, nombreux sont les jeunes qui...

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Autoroutes du Maroc : un nouveau projet passe mal

Anouar Benazzouz, directeur général de la Société nationale des autoroutes du Maroc, a annoncé le lancement d’un projet de reboisement des abords des autoroutes marocaines.

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.