Le Maroc réduit de 45,5% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

13 juillet 2021 - 10h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le Maroc a revu à la hausse son engagement de réduction, d’au moins 45,5 % de ses émissions de gaz à effet de serre, à l’horizon 2030.

Le communiqué du ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement indique que dans le document soumis au secrétariat exécutif de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC), le Maroc a exprimé sa nouvelle Contribution déterminée au niveau national (CDN), précisant un nouvel objectif qui est de 45,5 % d’ici 2030, dont 18,3 % est inconditionnel et réalisé sans appui de la coopération internationale.

La CDN actualisée s’articule autour d’un portefeuille de 61 projets d’atténuation dont 27 sont conditionnés par un soutien international, précise la même source, notant que ces projets couvrent sept secteurs à savoir : l’énergie (production d’électricité), l’industrie, (y compris les phosphates et la production du ciment comme deux nouveaux sous-secteurs), l’habitat et la construction, le transport, les déchets, l’agriculture, la gestion des terres et la foresterie.

Le coût total de ce portefeuille de projets est estimé à 38,8 milliards de dollars, dont 21,5 milliards de dollars pour les projets conditionnels.

A lire : Avec son potentiel gazier, le Maroc va réduire sa dépendance

La CDN actualisée comprend également des objectifs stratégiques d’adaptation pour les secteurs de l’eau, l’agriculture, la pêche et la pisciculture, la foresterie, l’aménagement du territoire, la gestion urbaine et la santé, ainsi que les écosystèmes fragiles (littoral, montagneux et oasiens), dont le coût total des mesures d’adaptation a été estimé à environ 40 milliards de dollars, relève le ministère.

Pour rappel, le roi Mohammed VI avait adressé aux participants des travaux du sommet sur l’action pour le climat, qui s’est tenu au siège des Nations Unies en 2019 à New York et a affirmé l’engagement du Maroc à rehausser l’ambition de sa CDN, tenant compte des dispositions de l’accord de Paris sur le climat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Environnement - Phosphates - Industrie - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Gaz

Aller plus loin

Avec son potentiel gazier, le Maroc va réduire sa dépendance

Le Maroc procédera très prochainement à la libération de ses richesses gazières. Ce projet permettra la réduction de la dépendance du royaume en charbon et aux importations.

Le Maroc va aider la Suisse à réduire ses émissions de CO₂

Le président de la confédération suisse, Ignazio Cassis, et la ministre marocaine de la Transition énergétique et du développement durable, Leila Benali, ont signé ce lundi un...

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner...

Les incendies au Maroc ont produit des émissions de CO₂ record en juin-juillet

Les incendies de forêt au Maroc ont produit plus d’émissions de carbone en juin et juillet, selon le service de surveillance de l’atmosphère Copernicus de l’Union européenne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Maroc : un nouveau géant de la production de batteries ?

Le scientifique marocain Rachid Yazami, inventeur de l’anode graphite pour les batteries au lithium, se dit persuadé que le Maroc peut devenir un producteur majeur de batteries lithium-ion.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Un frigo, 100% marocain, écologique et sans électricité

Un réfrigérateur en argile, qui fonctionne sans électricité et peut conserver les aliments pendant 15 jours. C’est l’invention créée il y a quelques années par Rawya Lamhar, une jeune ingénieure marocaine.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Le miel marocain est en péril

Les apiculteurs marocains sont inquiets. Depuis des années, des colonies d’abeilles sont décimées en raison de la sécheresse et des aléas climatiques, ce qui affecte durement la production du miel.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.