Avec son potentiel gazier, le Maroc va réduire sa dépendance

22 mars 2021 - 08h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Le Maroc procédera très prochainement à la libération de ses richesses gazières. Ce projet permettra la réduction de la dépendance du royaume en charbon et aux importations.

Dans le dernier rapport de GlobalData, une société d’analyse de données et de conseil basée à Londres, il est indiqué que le Maroc ne tardera pas à libérer son potentiel gazier, fait part la société, précisant que d’après l’étude « Morocco Exploration & Production », le royaume dispose de près de 700 milliards de pieds cubes de réserves dans les développements annoncés à ce jour.

Ainsi, à travers un communiqué citant l’analyste Santiago Varéna, la société a indiqué que « la croissance productive devrait se matérialiser avec le lancement de la première phase de Tendrara, qui prévoit de fournir des volumes de gaz d’ici la mi-2022. Le gisement Offshore d’Anchois, découvert en 2009, devrait commencer à produire en 2024 et sera le plus grand développement gazier entrepris au Maroc ».

Ces dernières années, l’opérateur en charge du site d’Anchois, Chariot Oil & Gas, a pesé de tout son poids pour convaincre les investisseurs à financer ce projet. Ainsi, Africa Finance Corporation et une banque d’investissement multinationale sont prêts pour la signature d’un protocole d’accord avec le ministère marocain de l’Energie pour la vente de gaz.

Toutefois, « le Maroc n’a pas réussi à développer ses principales découvertes de gaz à ce jour, principalement parce que le pétrole a été la ressource préférée au gaz. Mais, avec l’accent mis récemment sur le gaz, un cadre fiscal attractif et une forte demande intérieure, les opérateurs internationaux poussent fort pour développer les ressources du pays », a précisé Santiago Varela.

De plus, « bien que la rentabilité des projets de Tendrara et d’Anchois semble tentante, il n’est pas encore clair si les opérateurs actuels seront en mesure de finaliser le financement nécessaire au développement des champs. La sécurisation des capitaux est le dernier obstacle sur la voie du déblocage des ressources gazières du pays », a souligné GlobalData, dans son communiqué.

Sujets associés : Investissement - Energie - Gaz

Aller plus loin

Le Maroc recherche du financement pour exploiter son gaz

Le Maroc s’apprête à lancer deux projets gaziers importants afin d’augmenter de 70 Mpi3 son exploitation de gaz naturel dans les cinq prochaines années.

Gaz : Predator Oil & Gas à l’assaut du projet FSRU au Maroc

Déjà actif dans le secteur gazier au Maroc avec une licence d’exploitation obtenue en mars 2019, le Britannique Predator Oil & Gas se lance dans un nouveau projet d’envergure.

Le Maroc réduit de 45,5% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030

Le Maroc a revu à la hausse son engagement de réduction, d’au moins 45,5 % de ses émissions de gaz à effet de serre, à l’horizon 2030.

Predator Oil & Gas a redémarré le forage de puits à Guercif

La société britannique Predator Oil & Gas a annoncé la relance des opérations de forages sur son projet Guercif I à IV, dans l’est du Maroc. Une décision motivée par...

Ces articles devraient vous intéresser :

Programme Noor Atlas : lancement d’un appel d’offres

L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) est à la recherche d’un ou des constructeurs EPC du programme solaire Noor Atlas, pour une capacité d’environ 260 MW. Un appel d’offres a été lancé à cet effet.

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

L’ONHYM et SDX Energy déposent une demande de concession d’exploitation de gaz

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société pétrolière SDX Energy ont adressé, le 18 juillet dernier, au ministère des mines, une demande de concession concernant l’exploitation de gaz naturel.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : plusieurs aéroports seront rénovés

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, visant à accompagner l’essor du secteur touristique, l’Office national des aéroports (ONDA) va mobiliser un montant de 4 milliards de dirhams en 2023 pour soutenir la croissance de...

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Charbon encombrant : l’Europe se décharge sur le Maroc

Confrontée à une crise énergétique l’année dernière, l’Europe avait renoué avec l’exploitation du charbon. Aujourd’hui, avec la diminution de la demande en énergie fossile, le vieux continent opte pour l’exportation de grandes quantités de charbon, en...

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.