Investissement

Noor Midelt I : le grand retard d’un projet d’envergure

Alors que le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 contre 37,6 % actuellement, principalement grâce à des investissements dans des centrales solaires et éoliennes, la construction de la centrale Noor Midelt I accuse d’énormes retards.