Recherche

Suisse : retrait de la nationalité à un djihadiste

© Copyright : DR

18 septembre 2019 - 11h00 - Monde

La nationalité suisse a été retirée à un homme d’une trentaine d’années. En cause, il a fait de la propagande et recruté des combattants en faveur d’une organisation terroriste, notamment, le Front Fatah Al-Cham, la branche syrienne d’Al-Qaïda.

Une première en Suisse. Le Secrétariat d’État aux Migrations (SEM) s’est fendu d’un communiqué cette semaine pour annoncer que, pour la première fois, depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle législation en la matière en 1953, la nationalité suisse a été retirée à un binational.

L’intéressé est un homme âgé de 35 ans, Umit Y., vivant dans le canton italophone du Tessin. Là-bas, il travaillait pour une société de sécurité privée chargée de la gestion d’un centre de requérants d’asile.

Le binational a écopé d’une peine de deux ans et demi de prison assortie d’un sursis partiel (l’homme n’a fait que six mois de prison) « pour avoir fait de la propagande et recruté des combattants en faveur d’une organisation terroriste islamiste », en l’occurrence, le Front Al-Nostra (rebaptisé Front Fatah Al-Cham), la branche locale d’Al-Qaïda.

De même, ce djihadiste a également perdu « son droit de cité cantonal et communal », et a été de facto sommé de quitter la Suisse, précise le même communiqué. Toutefois, la décision n’est pas encore exécutoire. Selon le SEM, l’homme peut encore faire un recours devant le Tribunal administratif fédéral.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact