50% des Marocains victimes d’une forme de violence

22 avril 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le HCP vient de publier un rapport sur les différentes formes de violence conjugale subies par les femmes et les hommes au Maroc. Cette enquête vise principalement à comprendre ce fléau sous toutes ses formes et contextes.

En 2019, environ 50 % de la population marocaine âgée entre 15 et 74  ans ont été victimes d’au moins un acte de violence. Les femmes ayant subi une violence en cette année étaient de 57 % contre 42 % des hommes, a fait savoir le Haut commissariat au plan dans son rapport. Bien que la violence soit subie par les deux sexes, elle est plus récurrente chez la femme. Mais, dans les deux cas, le contexte conjugal est le premier espace où sont perpétrés des actes de violence, a indiqué le HCP, précisant que 53 % des violences endurées par les femmes et 39 % par les hommes, sont commises par le conjoint ou la conjointe.

En ce qui concerne la forme, c’est la violence psychologique qui domine avec 54 % de toutes les violences subies par les femmes et 73 % des violences exercées sur les hommes. Toutefois, les femmes sont les plus exposées à ces violences dans tous les espaces de vie et sous toutes les formes. Pour preuve, entre les taux de prévalence de la violence endurée par les femmes et les hommes, sur plan économique, la différence est de 13 points en pourcentage, 12 points pour la violence sexuelle, 10 points pour celle psychologique et 2 points pour celle physique.

Dans le cadre conjugal, cette différence est de 16 points, 11 points dans les établissements d’enseignement et de formation, 7 points en famille, 3 points dans les lieux publics et 1 point dans le cadre professionnel. Par ailleurs, les violences conjugales endurées par les hommes sont à 94 % psychologiques. Si la forme psychologique est en première ligne dans tous les espaces de vie, la violence économique vient en deuxième position pour les femmes, alors que c’est la violence physique qui vient en deuxième position pour les hommes.

La violence sexuelle représente 21 % des violences subies par les femmes sur les lieux de travail, contre 2 % pour les hommes. La part de la violence dans les établissements d’enseignement et de formation est de 37 % pour les femmes et de 14 % pour les hommes tandis que la violence dans les lieux publics est de 42 % pour les femmes, contre 8 % pour les hommes, a souligné le rapport du HCP.

Sujets associés : Famille - Etude - Femme marocaine - Violences conjugales

Aller plus loin

Maroc : les violences envers les femmes ont explosé durant le confinement

Les violences basées sur le genre ont augmenté de 31,6% durant les périodes de confinement et d’urgence sanitaire par rapport à la même période de l’année 2019.

Maroc : hausse des violences sexuelles contre les mineurs et les femmes

Les violences sexuelles contre les mineurs et les femmes prennent des proportions alarmantes au Maroc, alerte l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH) qui appelle à...

Espagne : procès du Marocain qui a poignardé à mort sa femme

Le Marocain Mustapha B., 42 ans, risque 25 ans de prison pour le meurtre de sa petite amie, poignardée à huit reprises avec un couteau. Lundi, lors de la première journée du...

Maroc : le confinement a aggravé les violences faites aux femmes

En dehors des formes de violences contre les femmes, connues de tous, le confinement a engendré d’autres types signalés dans les usines. Il s’agit de l’abus et de la coercition...

Ces articles devraient vous intéresser :

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Chaque mois, Achraf Hakimi verse 100 000 euros à sa mère

Durant la coupe du monde Qatar 2022, les instants pleins d’amour entre l’international marocain Achraf Hakimi et sa mère ont ému les supporters et les internautes et témoignent de l’attachement de l’un envers l’autre. La star du PSG veille sur sa mère...

Le roi Mohammed VI ordonne une réforme de la Moudaouana

Les droits de la famille et de la femme se sont invités dans le discours adressé samedi soir par le roi Mohammed VI à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Le Souverain a appelé au respect des droits de la femme et à une réforme audacieuse...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).