Maroc : les salaires contribuent aux inégalités sociales

24 mai 2021 - 10h20 - Economie - Ecrit par : J.K

Les salaires et les revenus agricoles sont les principales sources de revenus des ménages dans le royaume. Mais la différence salariale participe aux inégalités de revenu général mesurées par l’indice de Gini à plus de 40%.

En milieu urbain, les salaires représentent la principale source de revenu des ménages alors qu’en milieu rural, ce sont les revenus agricoles, fait savoir le Haut-commissariat au plan dans sa récente note sur la structure des sources de revenus des ménages. En milieu urbain, 43,7 % des revenus viennent des salaires contre 22,7 % en milieu rural. Pour 20 % des ménages moins aisés, ce taux est de 26,6 %, 38 % pour les 60 % des ménages intermédiaires et 39,2 % pour les 20 % des ménages plus aisés.

En 2019, le revenu agricole global des ménages était de 36,7 % en milieu rural et 0,7 % en milieu urbain, a ajouté le HCP, précisant que le revenu agricole représente 8,1 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés et 7,3 % de celui des ménages intermédiaires. De plus, les revenus agricoles participent à plus de 12,9 % au revenu des 20 % des ménages les plus aisés. « Au total, le revenu agricole représente, en milieu rural, plus de la moitié des revenus des 20 % des ménages les plus aisés (54,4 %), 19 % de ceux des ménages intermédiaires et 9 % de ceux les moins aisés », a expliqué le HCP dans sa note.

Les transferts constituent aussi une source de revenus importante pour les ménages. Plus de 49 % de ces transferts proviennent des institutions publiques, 40 % de ménages et 11 % d’institutions privées. Ils constituent également 22 % des revenus des ménages urbains et 14 % des revenus des ménages ruraux.

« Par tranche de revenu, les transferts constituent 28 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés, 21,2 % de celui des ménages intermédiaires et 18,5 % des ménages aisés », a souligné la même source. Les revenus issus de l’emploi indépendant non agricole, représentent 18 % des revenus des ménages. Par tranche, 10,4 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés, 17,9 % des intermédiaires et 18 % des ménages aisés.

Par ailleurs, le revenu salarial des 20 % des ménages aisés est 14,1 fois supérieur à celui des 20 % des ménages moins riches. Ainsi, les différences salariales participent à 40 % des inégalités du revenu global mesurées par l’indice de Gini. Toutefois, les revenus issus de l’emploi indépendant non agricole constituent les disparités les plus palpables, a souligné la source.

Sujets associés : Famille - Agriculture - Haut Commissariat au Plan (HCP)

Aller plus loin

Maroc : les ménages urbains gagnent plus que les ruraux

Les ménages urbains ont un revenu bien plus élevé que celui des ménages ruraux au Maroc. C’est ce que révèle la dernière enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) sur les «...

Les transferts des MRE continuent de résister à la crise

Alors que la crise sanitaire liée au Covid-19 sévit encore, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) continuent d’envoyer de l’argent à leurs proches restés au pays. La banque...

Voici le salaire moyen des ménages marocains en 2019

En 2019, la rémunération annuelle de chaque ménage au Maroc était de 91 933 dirhams, soit 7661 dirhams par mois. Ce revenu diffère d’un ménage urbain à un ménage rural.

Fonction publique : voici le salaire moyen au Maroc en 2021

Le salaire moyen dans la fonction publique au Maroc a connu une hausse de 15,71 % lors de la dernière décennie, selon le ministère de l’Économie et des finances.

Ces articles devraient vous intéresser :

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation (IPC) a poursuivi sa tendance à la hausse, observée depuis quelques mois. À fin juin dernier, il a progressé de 0,3 % par rapport au mois précédent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Le mariage des mineures au Maroc : une exception devenue la règle

Depuis des années, le taux de prévalence des mariages des mineurs évolue en dents de scie au Maroc. En cause, l’article 20 du Code de la famille qui donne plein pouvoir au juge d’autoriser ce type de mariage « par décision motivée précisant l’intérêt...

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.