Recherche

Maroc : les salaires contribuent aux inégalités sociales

© Copyright : DR

24 mai 2021 - 10h20 - Economie - Par: J.K

Les salaires et les revenus agricoles sont les principales sources de revenus des ménages dans le royaume. Mais la différence salariale participe aux inégalités de revenu général mesurées par l’indice de Gini à plus de 40%.

En milieu urbain, les salaires représentent la principale source de revenu des ménages alors qu’en milieu rural, ce sont les revenus agricoles, fait savoir le Haut-commissariat au plan dans sa récente note sur la structure des sources de revenus des ménages. En milieu urbain, 43,7 % des revenus viennent des salaires contre 22,7 % en milieu rural. Pour 20 % des ménages moins aisés, ce taux est de 26,6 %, 38 % pour les 60 % des ménages intermédiaires et 39,2 % pour les 20 % des ménages plus aisés.

En 2019, le revenu agricole global des ménages était de 36,7 % en milieu rural et 0,7 % en milieu urbain, a ajouté le HCP, précisant que le revenu agricole représente 8,1 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés et 7,3 % de celui des ménages intermédiaires. De plus, les revenus agricoles participent à plus de 12,9 % au revenu des 20 % des ménages les plus aisés. « Au total, le revenu agricole représente, en milieu rural, plus de la moitié des revenus des 20 % des ménages les plus aisés (54,4 %), 19 % de ceux des ménages intermédiaires et 9 % de ceux les moins aisés », a expliqué le HCP dans sa note.

Les transferts constituent aussi une source de revenus importante pour les ménages. Plus de 49 % de ces transferts proviennent des institutions publiques, 40 % de ménages et 11 % d’institutions privées. Ils constituent également 22 % des revenus des ménages urbains et 14 % des revenus des ménages ruraux.

« Par tranche de revenu, les transferts constituent 28 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés, 21,2 % de celui des ménages intermédiaires et 18,5 % des ménages aisés », a souligné la même source. Les revenus issus de l’emploi indépendant non agricole, représentent 18 % des revenus des ménages. Par tranche, 10,4 % du revenu des 20 % des ménages les moins aisés, 17,9 % des intermédiaires et 18 % des ménages aisés.

Par ailleurs, le revenu salarial des 20 % des ménages aisés est 14,1 fois supérieur à celui des 20 % des ménages moins riches. Ainsi, les différences salariales participent à 40 % des inégalités du revenu global mesurées par l’indice de Gini. Toutefois, les revenus issus de l’emploi indépendant non agricole constituent les disparités les plus palpables, a souligné la source.

Mots clés: Agriculture , Famille , Haut Commissariat au Plan (HCP)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact