Maroc : les ménages urbains gagnent plus que les ruraux

30 avril 2021 - 07h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Les ménages urbains ont un revenu bien plus élevé que celui des ménages ruraux au Maroc. C’est ce que révèle la dernière enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) sur les « Revenus des ménages : Niveaux, sources et distribution sociale ».

Le HCP indique dans sa note que « le revenu total des ménages marocains est estimé annuellement à plus de 767 milliards de dirhams », précisant après analyse, que le revenu des ménages urbains évalué à plus de 564 milliards de dirhams, dépasse de 2,8 fois celui des ménages ruraux, estimé à plus de 203 milliards de dirhams.

Dans le détail, le HCP explique que « 50 % des ménages à l’échelle nationale ont un revenu mensuel moyen supérieur à 5 133 DH, dont une moitié des ménages en milieu urbain avec 5 609 DH et une autre des ménages en milieu rural avec 4 237 DH ». La note ajoute que le revenu annuel moyen par personne au plan national est de 21 515 DH, soit 1 793 DH par mois. En milieux urbain et rural, il est respectivement de 24 992 DH, soit 2 083 DH par mois et 15 560 DH, soit 1 297 DH par mois.

« Avec un revenu annuel moyen par tête de 57 400 DH, les 20 % de la population les plus aisés disposent d’un revenu environ 10 fois (9,6) celui des 20 % de la population les moins aisés (6 000 DH) », fait savoir la note qui précise qu’« en milieu urbain, le revenu annuel moyen par tête est de 65 070 DH pour les 20 % les plus aisés contre 7 286 DH pour les 20 % les moins aisés tandis qu’en milieu rural, il est de 40 700 DH pour la première catégorie contre 4 900 DH pour la seconde ».

Le HCP révèle par ailleurs qu’en 2019, la part des personnes à faible revenu s’est établie à 12,7 % au plan national, à 6,8 % en milieu urbain et à 22,9 % en milieu rural. Et d’ajouter que le niveau du revenu varie en fonction de facteurs socio-démographiques dont notamment l’âge, le sexe, le niveau d’études et la catégorie socioprofessionnelle du chef de ménage.

Ces données sont issues de l’enquête réalisée entre décembre 2019 et fin mars 2020 auprès d’un échantillon de 3 290 ménages sur l’ensemble du territoire national, conclut le HCP.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Pauvreté - Inflation

Aller plus loin

Maroc : 500 000 ménages ont bénéficié de reports de crédit

À fin septembre 2020, le nombre de bénéficiaires du report des échéances des crédits bancaires immobiliers et à la consommation pour les personnes impactées par la crise...

Coronavirus : 34 % des ménages sans revenus au Maroc

L’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages est considérable. Une enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) a révélé que 34 % des...

Maroc : détérioration alarmante de la confiance des ménages

L’année 2020 s’est soldée par une dégradation de la confiance des ménages marocains, bien que cette confiance ait été stable au quatrième trimestre de 2020. C’est ce...

Les ménages marocains broient du noir

Tous les indicateurs sont au rouge au niveau des ménages marocains. Leur moral est au plus bas en raison de la pandémie qui sévit, et qui leur rend la vie plus dure que...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation (IPC) a poursuivi sa tendance à la hausse, observée depuis quelques mois. À fin juin dernier, il a progressé de 0,3 % par rapport au mois précédent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.

Face à l’inflation, le Maroc interdit certaines exportations

Le Maroc a annoncé une série de mesures pour lutter contre l’inflation et stabiliser les prix des aliments, notamment des fruits et des légumes, avant le début du mois de ramadan. Ces mesures comprennent la restriction de l’exportation de ces produits,...

Maroc : une flambée inquiétante du prix de la volaille et des oeufs

Au Maroc, les prix de la volaille et des œufs s’envolent au grand dam des consommateurs. Quelles en sont les causes ?

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Maroc : hausse vertigineuse des faillites d’entreprises

Une « hausse vertigineuse » du nombre de défaillances d’entreprises devrait toucher le Maroc, selon Allianz Trade, leader mondial de l’assurance-crédit.

Maroc : des marchés de gros pour combattre la spéculation

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a annoncé la création de douze nouveaux marchés régionaux de gros, équipés d’installations modernes pour combattre la spéculation alimentaire exacerbant l’inflation. Cette démarche, a-t-il dit, s’inscrit...

Le chômage continue de baisser au Maroc

Le nombre de chômeurs au Maroc a baissé à 11,2 % au deuxième trimestre au niveau national. Un rythme qui ralentit par rapport au premier trimestre de l’année selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.