Coronavirus : 34 % des ménages sans revenus au Maroc

22 mai 2020 - 03h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages est considérable. Une enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) a révélé que 34 % des ménages marocains sont sans aucun revenu à cause de la pandémie du covid-19.

34 % des ménages marocains se sont retrouvés sans aucun revenu à cause de la pandémie. Tel est le résultat d’une enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) sur l’impact du covid-19 sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages du royaume. L’enquête a porté sur un échantillon de 2 350 ménages représentatifs des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural.

L’enquête, qui a été menée du 14 au 23 avril, révèle que la proportion est un peu plus élevée au niveau des ménages ruraux, avec un taux de 35 %, contre 33 % pour les ménages urbains, a précisé le HCP. La situation est plus critique au niveau des ménages pauvres, affichant 44 %. Il en est de même en ce qui concerne les ménages de l’habitat précaire (42 %), les artisans et ouvriers qualifiés (54 %), les commerçants (47 %), et les ouvriers et manœuvres agricoles (46 %). Ceci traduit l’ampleur de l’impact sur les ménages marocains. Au sujet de la situation financière actuelle, 8 % de ménages comptent sur les aides de l’État pour couvrir leurs dépenses quotidiennes, dont 9 % en milieu urbain et 5 % en milieu rural. Pour 38 % des ménages, dont 39 % en milieu urbain et 35 % en milieu rural, le revenu couvre juste les dépenses, souligne le HCP. D’après les résultats de l’enquête, 49 % des ménages affirment qu’au moins un de leurs membres actifs occupés a été contraint d’arrêter son activité et 40 % d’entre eux ont reçu une aide de l’État ou de la part de l’employeur.

L’enquête du HCP a montré que par rapport à l’aide de l’État à travers le programme Régime d’Assistance Médicale (RAMED), 67 % des ménages sont bénéficiaires, dont 63 % en milieu urbain et 81 % en milieu rural. Ainsi, 72 % de ménages marocains sont bénéficiaires de l’aide de l’État, soit 75,9 % en milieu urbain et 55,7 % en milieu rural qui estiment que ces aides ne permettent pas de compenser la perte des revenus.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Enquête - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : les ménages urbains gagnent plus que les ruraux

Les ménages urbains ont un revenu bien plus élevé que celui des ménages ruraux au Maroc. C’est ce que révèle la dernière enquête du Haut-commissariat au plan (HCP) sur les «...

Maroc : hausse du niveau de vie

Le niveau de vie au Maroc a augmenté à un taux annuel de 2,7 % entre 2013 et 2019, contre 3,6 % entre 2007 et 2014, indique le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Ces articles devraient vous intéresser :

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Très cher Aid al adha pour les Marocains

L’augmentation continue du prix de la viande au Maroc affecte le coût du sacrifice de l’Aïd Al-Adha pour de nombreux ménages marocains.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).