Les ménages marocains ont plusieurs sources de revenu

20 mai 2021 - 19h40 - Economie - Ecrit par : J.K

Au Maroc, la plupart des ménages vivent avec deux ou trois, voire quatre sources de revenu. Ce nombre est de 2,7 en milieu urbain et de 3,5 en milieu rural.

Dans une note nommée « Sources de revenu des ménages : Structure et inégalité », le Haut-Commissariat au plan (HCP) a indiqué que sur les 20 % des ménages les moins riches, le nombre moyen est de 3,2 alors qu’il est de 2,9 parmi les 60 % des ménages intermédiaires et de 2,7 sur les 20 % des ménages riches. D’ailleurs, c’est l’ampleur de la diversification de leurs sources de revenu qui détermine le nombre moyen de source de revenu par ménage.

Ainsi, au Maroc en général, environ 96 % des ménages ont au moins deux sources de revenu, soit 99,8 % en milieu rural et 94 % en milieu urbain. Ils sont 41,7 % à avoir trois sources de revenu, 29,6 % à en avoir deux. Ce taux est de 20,2 % pour ceux ayant quatre sources de revenu, a indiqué le HCP dans son étude réalisée grâce aux données de l’enquête nationale relative aux sources de revenu réalisée en 2019. Par ailleurs, en milieu rural, le taux des ménages ayant au moins quatre sources de revenu est de 47,1 % contre 14,2 % en milieu urbain.

Il faut noter que la structure par source de revenu des ménages permet d’identifier le taux des facteurs de production et des politiques de redistribution dans la division des revenus issus de l’économie nationale. Elle favorise également la détermination préalablement de la participation des salaires, du revenu mixte de l’emploi indépendant non agricole et des activités agricoles, des transferts et autres au bénéfice général des ménages. Elle permet aussi de jauger les inégalités liées à cette répartition.

Sujets associés : Famille - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Pauvreté - Enquête

Aller plus loin

Un quart des Marocains pas confiants en l’avenir

24,4 % des ménages marocains s’attendent à une dégradation du niveau de vie au cours des 12 prochains mois, selon les données révélées par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : perte totale de confiance des ménages

L’indice de confiance des ménages marocains (ICM) est au plus bas niveau depuis 2008, selon une enquête menée par le Haut-commissariat au plan (HCP).

La dette bancaire des ménages marocains en baisse

À fin décembre 2020, l’encours de la dette bancaire des ménages a enregistré une baisse de 2,6 milliards de dirhams tandis que les crédits à l’habitat ont affiché un...

Le moral des Marocains continue de baisser

À fin juin, le moral de Marocains a continué à se dégrader, atteignant son niveau le plus bas jamais enregistré. Les ménages affichent leur pessimisme sur leur situation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté

Au terme de l’année 2022, l’inflation a atteint 6,6% et l’indice annuel des prix à la consommation (IPC) a enregistré une hausse de 6,6% par rapport à l’année 2021, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), qui précise que certaines villes ont vu...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : l’inflation atteint des records (+7,8%)

Après 6,3 % au deuxième trimestre, l’inflation s’est accélérée au Maroc, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP) qui table sur 7,8 % au troisième trimestre 2022.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).