Le voile est une « prison mobile », selon Najat el Hachmi

21 août 2021 - 11h20 - Ecrit par : A.P

L’écrivaine espagnole d’origine marocaine, Najat el Hachmi, a, dit-elle, grandi dans un environnement où les règles strictes de l’Islam n’accordaient pas de liberté aux femmes. Pour elle, le voile est une « prison mobile ».

Hachmi est arrivée en Espagne en provenance de Nador à l’âge de huit ans. Aujourd’hui, âgée 42 ans, elle continue de lutter contre la discrimination et pour l’épanouissement des femmes musulmanes. Dans une interview accordée à El Pais, elle raconte qu’elle est une rebelle née. « Enfant, j’étais déjà une rebelle, mais avec une cause. Je me suis rebellée contre l’inégalité et l’injustice. Cela me paraissait absurde d’être pointée du doigt parce que je viens d’un autre pays. L’écriture m’a aidée à guérir des blessures et à survivre », déclare-t-elle.

« Quand j’ai commencé à écrire, je ne savais pas qu’il y avait des choses qu’il valait mieux ne pas dire. La première histoire que j’ai écrite a remporté un prix au lycée. Il s’agissait d’une fille qui tombe amoureuse d’un jeune migrant qui la largue après lui avoir pris sa virginité. Elle parlait de la punition qu’elle subit pour quelque chose d’aussi simple que d’être emportée par le désir ; je ne sais même pas si c’était de l’amour. C’était le désir », explique Hachmi. L’histoire a été publiée dans un journal local et a embarrassé les familles musulmanes voisines. « Mon père était très contrarié parce que les voisins ont commencé à le féliciter dans un café », ajoute-t-elle.

À lire : Najat El Hachmi remporte la plus prestigieuse distinction littéraire de Catalogne

Hachmi explique aussi que selon elle, le voile est « une prison mobile ». « Les islamistes ont inventé le voile parce qu’ils ne pouvaient pas nous enfermer dans les maisons. C’est une prison et un drapeau aux significations diverses. Un symbole avec lequel vous consentez à la soumission », soutient-elle, rappelant qu’elle au sein d’une famille très pieuse. « Je voulais être la parfaite femme musulmane et le directeur de mon école m’a interdit de le porter : « Tu ne peux pas aller à l’école comme ça », m’a-t-il dit. Et puis, il m’a fait une faveur », précise-t-elle.

La divorcée et mère de deux enfants tient aussi à leur inculquer les bonnes valeurs. « J’éduque ma fille à avoir confiance en elle. Cette base lui permettra de voyager à travers le monde. Mon fils, qui a 20 ans, je ne l’éduque plus, il ne se laisse pas faire… Le plus important, ce n’est plus ce que tu dis, mais comment tu te comportes devant eux », affirme Hachmi.

Tags : Intégration - Liberté d’expression - Femme marocaine - Najat El Hachmi - Islam

Aller plus loin

Najat El Hachmi

Najat El Hachmi, auteur marocaine est arrivée en Catalogne à l’âge de 8 ans où elle a suivi sa scolarisation dans des écoles catalanes avant d’intégrer l’université dans le...

Najat El Hachmi prône la laïcité pour sortir du féminisme islamique

L’écrivaine espagnole d’origine marocaine, Najat El Hachmi, lauréate du prix Nadal 2021, ne croit pas que l’égalité des sexes deviendra une réalité dans le monde musulman sans une...

Najat El Hachmi remporte la plus prestigieuse distinction littéraire de Catalogne

Une jeune auteur Marocaine, Najat El Hachmi a crée la surprise générale en remportant, jeudi soir à Andorre, pour la première fois dans l’histoire de la Catalogne, le prix Ramon...

Najat El Hachmi : « le voile est discriminant »

L’écrivaine d’origine marocaine, Najat El Hachmi, a critiqué sur les réseaux sociaux, sa compatriote, Fatima Hamed, la porte-parole du Mouvement pour la dignité et la citoyenneté...

Nous vous recommandons

Le Gendarme était .. un trafiquant de drogue

Alors qu’il suivait une formation à la caserne mobile de la Gendarmerie royale de Nouaceur pour devenir chef de poste, un sergent de la gendarmerie a été arrêté pour son implication présumée dans un réseau international de trafic de...

Sebta et Melilla se meurent sans les Marocains

La réouverture des frontières ne profite toujours pas aux commerçants de Sebta et Melilla qui dénoncent la décision du Maroc d’interdire le passage des articles achetés dans les deux villes autonomes, déplorant une situation pire que celle d’avant le retour...

Drapeau espagnol à l’envers, le Maroc admet une « erreur involontaire de protocole »

Le drapeau espagnol a été placé à l’envers lors de l’iftar organisé jeudi par le roi Mohammed VI en l’honneur de Pedro Sanchez, en visite à Rabat. Une erreur de protocole involontaire, assure-t-on côté...

Expulsion de Mineurs marocains : l’Eglise espagnole condamne

La Conférence épiscopale espagnole demande au gouvernement de « garantir avant tout la vie et la sécurité des mineurs », conformément aux lois nationales et conventions internationales, lesquelles exigent « leur consentement » avant tout éventuel...

Jamel Leulmi : l’homme qui tuait pour les assurances-vie de ses compagnes

Le Franco-marocain Jamel Leulmi avait écopé en appel de 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat, tentative d’assassinat et escroquerie. Il était accusé d’avoir tué ses compagnes pour les assurances-vie. Retour sur l’histoire de l’homme surnommé « Le...

L’aéroport d’Agadir, un hub pour les avions russes

Suite à l’avalanche de sanctions économiques, notamment la fermeture de plusieurs espaces aériens, l’aéroport d’Agadir est devenu un hub pour la Russie qui rapatrie ses ressortissants depuis les Caraïbes et le...

Un journal espagnol condamné pour avoir diffamé une société marocaine

Le journal espagnol El Mundo a été condamné par le tribunal de Barcelone à payer 1 euro symbolique pour avoir accusé dans une publication une société marocaine de servir de « couverture pour les espions marocains...

L’un des gros trafics de drogue entre le Maroc et l’Espagne au tribunal

Le procès de Francisco et Antonio Tejón, surnommés « les frères châtaignes », considérés par les autorités comme les plus gros trafiquants de résine de cannabis de la région de Gibraltar qui contrôlaient 70 % de la marchandise entre le Maroc et l’Espagne et de...

Important message de Royal Air Maroc aux voyageurs

Suite à la décision de l’aéroport d’Amsterdam de limiter le nombre de passagers par jour cet été, la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la mise en place d’un dispositif spécial, pour faciliter les voyages à ses clients en provenance et à...

Le Maroc veut construire une base militaire à Al Hoceima

Le Maroc envisage de construire une nouvelle base militaire dans le nord du royaume, près de la ville d’Al Hoceima, pour accueillir « des unités et des systèmes de défense aérienne ».