Les dattes algériennes cancérigènes ? Réaction de la Fédération marocaine des droits du consommateur

20 mars 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Face à la polémique qui enfle autour des dattes algériennes, la Fédération marocaine des droits du consommateur a soumis les différentes dattes commercialisées au marché de gros de Casablanca à une analyse de pesticides et en livre les conclusions.

« Afin d’éviter toute inexactitude, la Fédération marocaine des droits du consommateur a prélevé des échantillons de dattes de manière aléatoire au marché de gros de Casablanca selon les spécifications et données suivantes : le prix du kilogramme varie entre 25 et 40 dirhams, les dattes sont emballées et portent toutes les données nécessaires (type, source, importateur, date de validité…) », fait savoir la fédération dans un communiqué, précisant que les dattes en vrac n’ont pas été soumises à l’analyse. « Comme il s’agit d’un mélange de différents types, il est difficile d’établir la nature de leur danger », explique la fédération.

À lire :Les dattes algériennes et tunisiennes préoccupent les producteurs marocains

Les conclusions de l’analyse sont désormais connues. D’après la fédération, les dattes importées de Tunisie, d’Algérie, d’Arabie Saoudite respectent les normes internationales concernant les résidus de pesticides. Les dattes importées des Émirats arabes unis contiennent, par contre, un grand pourcentage de parasites. Elles sont toutefois exemptes de résidus de pesticides cancérigènes, susceptibles de nuire à la santé du consommateur.

Sujets associés : Casablanca - Algérie

Aller plus loin

Maroc : flambée des prix des dattes à la veille du mois de ramadan

À l’approche du mois de ramadan, les prix des dattes connaissent une flambée au Maroc en raison, notamment, de la sécheresse qui touche le royaume.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour...

Au Maroc, un nouvel appel au boycott des dattes algériennes

Alors que le mois de ramadan débute dans quelques jours, l’importation et la commercialisation des dattes algériennes pourraient être interdites au Maroc. Des députés de...

Les dattes algériennes et tunisiennes préoccupent les producteurs marocains

À quelques jours du début du ramadan, les dattes d’Algérie et de Tunisie inondent le marché marocain au grand dam des producteurs locaux.

Ces articles devraient vous intéresser :