Elections : Les voix achetées à 100 DH (vidéo)

2 septembre 2015 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : J.L

Trois femmes du parti de l’Union Constitutionnelle (UC) ont été interpellées lundi par la police à Taourirt, à l’est du Maroc, pour avoir donné de l’argent à des électeurs pour qu’ils votent en faveur du candidat de leur parti lors des élections communales.

Les suspectes ont été arrêtées par les forces de l’ordre après avoir été encerclées par des jeunes chargés de la campagne électorale d’autres partis politiques, qui ont dénoncé ces agissements, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum.

Les femmes sont été conduites au commissariat, où elles ont été relâchées après avoir été entendues par la police. C’est un candidat de l’Union Constitutionnelle qui préside le conseil municipal de la ville de Taourirt depuis deux mandats.

Dès mardi, plusieurs militants de partis politiques ont manifesté devant le siège du parquet général de Taourirt pour protester contre l’utilisation de l’argent en vue des élections prévues le 4 septembre prochain.

A Lâattaouia, El Ouarzazi, candidat du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et président du conseil communal de la ville a été filmé alors qu’il proposait de l’argent à des femmes, afin qu’elles votent pour sa liste, en leur disant que "si les 100 DH que l’on vous a donné ne vous suffisent pas, je vous en donne encore 100 autres".

Vidéo :

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Elections - Taourirt - Union Constitutionnelle - Vidéos - Fraude

Aller plus loin

Terrorisme : "Daech" veut s’attaquer au Maroc lors des élections communales

L’organisation terroriste "Daech" veut mener des opérations terroristes au Maroc lors du prochain scrutin électoral communal prévu le 14 septembre 2015, d’après un rapport...

Maram Said, la blonde qui espère booster la campagne de l’Istiqlal (photos)

Son nom est Maram Said, elle est la bimbo qui espère épicer une campagne électorale bien terne. Chanteuse à ses heures perdues, elle vient d’intégrer le parti de l’Istiqlal.

Maroc : Poursuivis pour viol et escroquerie, des élus se présentent aux élections

Des députés et des présidents de communes poursuivis en justice s’apprêtent à se présenter aux prochaines échéances électorales, après avoir bénéficié de plusieurs reports de...

Maroc : 12 ministres en lice pour les élections communales

La campagne électorale pour le prochain scrutin communal prévu le 4 septembre, a démarré samedi au Maroc. Douze ministres du gouvernement Benkirane participent à ces élections.

Ces articles devraient vous intéresser :

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

TVA : la fraude qui coûte très cher au Maroc

La fraude à la TVA coûte chaque année entre 1 et 1,2 milliard de dirhams à l’État, a révélé Younes Idrissi Kaitouni, le directeur général des Impôts (DGI), lors de la présentation de son plan stratégique pour la période 2024-2028.

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.