L’Espagne barre la route du Polisario au Sommet ibéro-américain

28 mars 2023 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a déclaré que le statut d’observateur au Sommet ibéro-américain ne saurait être accordé à une entité qui n’est pas un État reconnu par la communauté internationale, faisant allusion au Polisario à qui le président colombien, Gustavo Petro, a proposé de donner ce statut.

« Le président Petro a le droit de dire ce qu’il pense, mais il y a toute une procédure pour que les États reconnus comme tels deviennent membres observateurs », a indiqué José Manuel Albares, lors d’une conférence de presse, réagissant à la proposition du président colombien d’accorder le statut d’observateur aux sommets ibéro-américains aux pays africains liés pour diverses raisons à l’Amérique latine, dont la « nation sahraouie » qu’il considère victime d’une « injustice ».

À lire : La Colombie propose d’inviter la « RASD » aux sommets ibéro-américains

« C’est une question de forme, mais évidemment aussi politique », a souligné le président colombien qui a fait ces déclarations devant la session plénière, en présence du roi Felipe VI et du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. Pour obtenir le statut d’observateur, 22 membres de la Conférence ibéro-américaine doivent être favorables à la demande du pays concerné qui doit prendre l’engagement de respecter les valeurs et principes de la Conférence.

À lire : Sahara : la Colombie reprend ses relations diplomatiques avec la «  RASD  »

La « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » est reconnue comme État par 80 pays dans le monde, et par 16 des 19 pays d’Amérique latine participant au Sommet ibéro-américain, selon la liste publiée par le Front Polisario sur son site internet. À noter que le Maroc est un pays observateur du Sommet ibéro-américain depuis 2010.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Colombie - Polisario - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Sahara : la Colombie reprend ses relations diplomatiques avec la «  RASD  »

Le tout nouveau président colombien, Gustavo Petro, a ordonné le rétablissement des relations diplomatiques avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) »,...

La Colombie propose d’inviter la « RASD » aux sommets ibéro-américains

Le président colombien, Gustavo Petro, a proposé d’inviter la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en qualité d’« observateur », statut que porte le Maroc depuis 2010,...

La Colombie reconnaît la marocanité du Sahara

En visite officielle au Maroc, la vice-présidente et ministre des Relations extérieures de la Colombie, Marta Lucia Ramirez, a fait part de la décision de son pays de...

Le Sénat colombien refuse de reconnaître le Polisario

Le Sénat colombien a rejeté mardi la décision du président la république, Gustavo Petro, qui avait ordonné au lendemain de son élection, le rétablissement des relations...

Ces articles devraient vous intéresser :

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Réaction du Polisario au discours du roi Mohammed VI

Le Polisario a réagi au discours prononcé par le roi Mohammed VI à l’occasion de la commémoration de la révolution du roi et du peuple, notamment les passages sur le Sahara.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.