Le Sénat colombien refuse de reconnaître le Polisario

27 octobre 2022 - 07h50 - Monde - Ecrit par : A.T

Le Sénat colombien a rejeté mardi la décision du président la république, Gustavo Petro, qui avait ordonné au lendemain de son élection, le rétablissement des relations diplomatiques avec la « République arabe Sahraouie Démocratique  ».

En exprimant son « rejet catégorique » et « son désaccord total » contre cette initiative, le sénat a estimé qu’elle « va à l’encontre des principes fondamentaux de la diplomatie colombienne ». Par une majorité de 62 voix (sur 108), les sénateurs ont explicitement clarifié leur position.

A lire : La Colombie reconnaît la marocanité du Sahara

Dans une motion initiée par le sénateur Germán Alcides Blanco Alvarez, membre du Parti Conservateur (au pouvoir) et lue par le secrétaire général du Sénat, Gregorio Eljach Pacheco, les élus ont mis en garde le gouvernement contre « l’ingérence de la Colombie dans les affaires internes des pays. « En déterrant une résolution datant de plus de 37 ans, il est évident que cette décision a été prise sans évaluer la situation actuelle, ni en mesurer les conséquences, affectant profondément les excellents liens d’amitié qui nous lient historiquement au Maroc », ont-ils indiqué.

Pour l’initiateur, la décision a eu « de graves conséquences et ruiné les excellentes relations que nous avons toujours entretenues et souhaitons continuer à entretenir avec le Maroc. »

A lire : Diplomates marocains dépouillés en Colombie : un cas d’espionnage ?

Par ailleurs, les sénateurs colombiens se sont félicités que « ces dernières années, les relations entre la Colombie et le Maroc ont atteint un niveau optimal et jamais vu auparavant. Au niveau multilatéral, et notamment dans le cadre de la coopération Sud-Sud, le Maroc et la Colombie ont toujours partagé une convergence de vues sur de nombreuses thématiques régionales et internationales d’intérêt commun. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Diplomatie - Colombie - Polisario - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Sahara : la Bolivie rétablit ses relations diplomatiques avec la « RASD »

La Bolivie a décidé de rétablir ses relations diplomatiques avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  ». Une annonce faite par le ministère bolivien des Affaires...

Sahara : la Colombie reprend ses relations diplomatiques avec la «  RASD  »

Le tout nouveau président colombien, Gustavo Petro, a ordonné le rétablissement des relations diplomatiques avec la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) »,...

La Colombie propose d’inviter la « RASD » aux sommets ibéro-américains

Le président colombien, Gustavo Petro, a proposé d’inviter la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en qualité d’« observateur », statut que porte le Maroc depuis 2010,...

Diplomates marocains dépouillés en Colombie : un cas d’espionnage ?

Des sources diplomatiques marocaines estiment que les deux responsables de l’ambassade du Maroc à Bogota ayant été victimes de vol en août, auraient été plutôt espionnés par le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?