Recherche

L’Espagne déclare la guerre aux trafiquants de drogue dans le détroit de Gibraltar

21 mai 2018 - 17h30 - Monde

Du haschich en provenance du Maroc sur plage de Cadix

La tension est à son comble dans le détroit de Gibraltar depuis que plusieurs organisations criminelles ont décidé non seulement de s’allier entre elles mais aussi de se rebeller contre la police.

Cette escalade de violence a même été reconnue par le ministère de l’Intérieur espagnol, qui évoque une guerre contre les trafiquants de drogue. « Nous sommes en guerre depuis plusieurs mois contre les trafiquants de drogue, a déclaré une source autorisée du ministère au journal El Mundo. Nous voulons que l’opinion publique le sache. Et aussi que les bons vont gagner contre les mauvais car nous sommes en train de mettre tous les moyens à disposition pour y arriver. »

Pour y arriver, les autorités ont décidé de rénover et moderniser le système surveillance, promouvoir l’utilisation du matériel d’enregistrement vidéo et mettre à disposition des services de sécurité des bateaux plus grands et surtout plus puissants.

De plus, les effectifs de la police seront renforcés par l’arrivée de 80 agents supplémentaires, comme le réclamaient depuis des années les syndicats de la police et de la Guardia civil.

Cette sortie médiatique ne semble pas inquiéter les trafiquants de drogue. Interrogé par le journal, un homme proche de ces organisations tranche : « S’ils veulent la guerre, ils l’auront ». Et ils peuvent se le permettre puisqu’ils ont toujours eu plus de moyens que les policiers. Ces derniers peuvent même compter sur de nombreux jeunes au chômage payés pour surveiller et transporter le haschich quand les trafiquants le débarquent sur les plages.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact