Fès : prison ferme pour avoir transformé des appartements en maisons closes

8 mai 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Fès a condamné un homme et une femme à trois ans de prison assortis d’une amende de 50 000 DH chacun. Le couple avait transformé plusieurs appartements en locaux de débauche.

Outre le couple, seize autres suspects impliqués dans cette affaire ont été également condamnés, rapporte Aujourd’hui Le Maroc. Six d’entre eux ont écopé de deux mois de prison avec sursis et six autres se sont vu infliger une amende de 2000 DH. Le tribunal a acquitté quatre autres suspects.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a fait savoir que les forces de l’ordre avaient effectué une descente simultanément sur cinq appartements, situés dans différents quartiers de la ville de Fès, aménagés en locaux de débauche, le 9 avril. L’opération a été un franc succès. Le couple qui a loué et transformé ces appartements en maison close a été arrêté. Seize autres personnes -huit femmes et huit clients- aussi.

Sujets associés : Fès - Prostitution Maroc - Prison - Amende

Aller plus loin

Un spa transformé en lieu de prostitution à Marrakech

La brigade de police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de cinq individus dans un spa transformé en un lieu de débauche.

Marrakech : un salon de massage épinglé pour prostitution

Les services de la police ont opéré une descente dans un salon de massage au quartier Gueliz à Marrakech pour procéder à l’arrestation de cinq personnes dont la propriétaire des...

Marrakech : la propriétaire d’un salon de massage condamné pour prostitution

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Marrakech a rendu lundi dernier sa décision dans l’affaire du salon de massage qui sert de façade à la...

Un réseau de prostitution démantelé à Fès, 18 personnes arrêtées

Quelque 18 personnes, dont un policier, ont été arrêtées vendredi par les services de police pour leur implication présumée dans la facilitation de la prostitution,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.