Figuig : les agriculteurs ne décolèrent pas contre l’Algérie

4 avril 2021 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les agriculteurs de la province de Figuig touchés par la décision de l’Algérie de leur interdire l’exploitation de leurs terres, ne décolèrent pas. Cette semaine, ils ont manifesté à nouveau pour exprimer leur mécontentement et ont appelé les autorités marocaines à régler en urgence le problème.

Les agriculteurs d’Arja dans la zone de Ksar Ouled Slimane, frontalière à l’Algérie, soutenus par plusieurs élus, membres d’associations et d’autres habitants de la région, ont dénoncé avec force la décision de l’Algérie, rapporte le quotidien Al Massae.

Les agriculteurs ont aussi appelé les autorités marocaines à prendre leurs responsabilités et à régler en urgence ce problème, rappelant que ces terres ne sont pas concernées par la convention du 15 juin 1972 relative au tracé des frontières bilatérales, et soulevée par l’armée algérienne pour soutenir sa décision.

L’armée algérienne revendique ces terres qui relèveraient du territoire algérien. Or, ces terres sont exploitées depuis plusieurs années par ces agriculteurs marocains. Ce qui amène certains observateurs à affirmer que l’Algérie ne fait que provoquer le Maroc.

Sujets associés : Algérie - Manifestation - Agriculture - Figuig

Aller plus loin

Figuig : les fermiers, victimes collatérales d’un conflit frontalier

Les autorités algériennes ont interdit aux fermiers marocains de la zone frontalière d’El Arja, d’exploiter les terres agricoles à compter du 18 mars. Ces derniers, lésés dans...

Figuig : la marche de solidarité aux agriculteurs marocains empêchée

Les forces de l’ordre ont empêché la marche de solidarité organisée, jeudi 18 mars, jour de l’ultimatum donné aux agriculteurs et propriétaires privés marocains pour évacuer les...

Figuig : comment comprendre la crise entre le Maroc et l’Algérie

L’ultimatum donné aux agriculteurs et propriétaires privés marocains pour évacuer les exploitations de champs de palmiers-dattiers sises dans la localité d’El Arja, province de...

Ce que reproche l’Algérie au Maroc

L’Algérie n’est pas près de rétablir ses relations avec le Maroc. Le pays maintient une position constante sur la normalisation avec Israël, la question du Sahara, la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Engrais : l’Europe mise sur le Maroc

Face à la flambée des prix des matières premières liée à la crise à la guerre en Ukraine, l’Europe envisage d’augmenter ses importations d’engrais au Maroc. 40 % des importations européennes de phosphate provenaient du royaume.

Tomate au Maroc : production en chute, prix en hausse

Les producteurs de tomates rondes au Maroc alertent sur une baisse significative de la production et une inflation des prix. Voici leur explication.

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.