Fitch confirme la notation "BB+" du Maroc avec des perspectives stables

14 mai 2022 - 13h20 - Ecrit par : S.A

L’agence américaine de notation Fitch Ratings a confirmé le 13 mai la note de défaut des émetteurs en devises étrangères à long terme du Maroc à « BB+ » avec une perspective stable. Cette notation « reflète une composition favorable de la dette, des réserves de liquidité raisonnablement confortables et un bilan de stabilité macroéconomique, reflété par une inflation et une volatilité du PIB relativement, faibles avant la pandémie de Covid-19 ».

Dans un communiqué, Fitch Ratings indique que ces atouts sont contrebalancés par de faibles indicateurs de développement et de gouvernance, une dette publique élevée et des déficits budgétaires et courant plus importants que ceux des pays comparables. L’agence américaine note qu’en 2021, la croissance du PIB a rebondi à 7,4 %, après s’être contracté de 6,4 % en 2020. Elle prévoit que la croissance devrait ralentir à 1,1 % en 2022. Une prévision qui s’explique par la pire sécheresse enregistrée depuis des décennies, avec comme conséquence une contraction de la production agricole et un environnement international défavorable.

À lire : Fitch Ratings maintient la note du Maroc avec des perspectives stables

« Fitch anticipe une reprise à 3 % en 2023 (pour se rapprocher de la médiane “BB” projetée à 3,5 %), reflétant l’amélioration des précipitations, la reprise du secteur du tourisme et les solides performances industrielles. Elle s’attend à ce que la politique budgétaire reste accommodante pour soutenir la reprise économique. Les répercussions du conflit en Ukraine et les perturbations prolongées des chaînes d’approvisionnement mondiales représentent les principaux risques à la baisse pour nos perspectives de croissance », précise la même source.

L’agence américaine prévoit que les déficits budgétaires importants et le ralentissement économique entraîneront une augmentation de la dette de l’administration centrale (CG) en 2022 à 79 % du PIB et 81,6 en 2023 contre 74,2 % en 2021. Elle prévoit aussi que la dette du CG qui comprend la sécurité sociale et la dette des autorités augmentera en 2023 à 73 % (médiane “BB” 55 % du PIB) contre 69,8 % en 2020. Selon Fitch, la dette sera globalement stable à partir de 2023.

À lire : Fitch Ratings valide le BB+ du Maroc

S’agissant des pressions sur le compte courant (CAD) gérables, l’agence américaine prévoit que le CAD passera de 2,4 en 2021 à 5,8 % du PIB en 2022. « La flambée des prix mondiaux des denrées alimentaires et de l’énergie et les perturbations des importations de blé dues à la guerre en Ukraine pèseront sur la balance commerciale », explique-t-elle. En outre, elle prévoit que le CAD se réduira à 3,7 % en 2023, à mesure que les prix des produits de base baissent et que les exportations continuent d’augmenter avec les revenus du tourisme.

Fitch a par ailleurs évoqué les facteurs qui pourraient, individuellement ou collectivement, conduire à une action/déclassement de notation négative. Il s’agit entre autres des finances publiques, macro, des finances extérieures, etc.

Tags : Croissance économique - PIB - Déficit

Aller plus loin

Fitch revoit la croissance marocaine à la baisse en 2022

La croissance du PIB du Maroc devrait s’établir à 3,2 % en 2022, au lieu d’une prévision initiale de 3,4 %, selon le département recherche de l’agence de notation Fitch Solutions....

Fitch Ratings dégrade la note du Maroc

L’agence américaine Fitch Ratings a abaissé, le 23 octobre dernier, la note souveraine du Maroc de "BBB-" à "BB +" en raison de la crise sanitaire due au...

Fitch Ratings maintient la note du Maroc avec des perspectives stables

L’agence américaine Fitch Ratings a confirmé la note de défaut d’émetteur en devises étrangères à long terme du Maroc à BB+ avec perspectives stables.

Fitch Ratings valide le BB+ du Maroc

La notation du Maroc en émissions souveraines de long terme en devises est de BB+, a certifié l’agence de notation Fitch Ratings. Cette note affiche également des perspectives...

Nous vous recommandons

France : des Marocains achetaient des visas à 8000 euros

La police aux frontières en Corse a réussi à démanteler une filière d’immigration clandestine entre le Maroc et l’Europe. En tout, 11 personnes ont été placées en garde à vue.

Voici les hôtels dédiés à la quarantaine des Marocains rapatriés

Suite à la prolongation de la suspension des liaisons aériennes et maritimes jusqu’au 31 décembre, les autorités marocaines ont accordé une semaine (jusqu’au 23 décembre) aux Marocains bloqués à l’étranger pour rentrer au pays. Une fois de retour, ils doivent...

Relâchement des gestes barrières : la police va sanctionner plus sévèrement

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19. Cet appel survient après celui lancé par son homologue de la Santé contre « une probable rechute épidémiologique »...

« L’Espagne a contribué à faire du Maroc une menace »

L’Espagne a vendu 385,7 millions d’euros de munitions et véhicules militaires au Maroc, entre 1992 et 2020. Une vente « massive » dénoncée par un sénateur du parti Compromis qui reproche à l’Exécutif espagnol d’avoir contribué à faire du Maroc une menace contre...

Avignon : le calvaire d’une Marocaine pour se faire soigner

À Avignon, Marwa Srghir, une Marocaine arrivée en France il y a quatre ans, a du mal à recevoir des soins et à faire soigner ses jumelles âgées de trois ans et demi. Et pour cause, les médecins refusent de les prendre comme...

Un hôtel marocain parmi les meilleurs hôtels au monde pour une lune de miel

La Sultana Marrakech est l’un des meilleurs hôtels au monde pour passer une lune de miel inoubliable, selon le magazine Glamour UK.

Les États-Unis forment des douaniers marocains

Du 30 mai au 3 juin, trente douaniers marocains ont été formés par les États-Unis sur les techniques de prévention de la contrebande de matières chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires...

El Othmani aux Espagnols : «  les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge  »

Le chef du gouvernement Saädeddine El Othmani joue la carte de la fermeté face à l’Espagne. Il affirme que « les intérêts suprêmes du Maroc sont une ligne rouge ».

La Britannique portée disparue retrouvée saine et sauve au Maroc

Esme Louise Holmes, la Britannique de 27 ans, portée disparue a été retrouvée saine et sauve au Maroc. La police du Yorkshire du Nord a pris le soin d’informer sa famille restée sans ses nouvelles depuis plus d’un...

Le Maroc doit baisser sa consommation de pain

« Quels choix pour une plus grande autonomie du Maroc ? ». Le thème a fait l’objet d’une conférence sur la souveraineté alimentaire animée par le premier vice-président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement Rural (Comader), Rachid...