Que faire face à la flambée des prix de l’essence au Maroc ?

28 septembre 2022 - 08h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Face à la flambée des prix des intrants et matières premières au niveau mondial qui impacte négativement le fonctionnement concurrentiel des marchés nationaux (carburants) au Maroc, le Conseil de la concurrence recommande notamment de revoir d’urgence et en priorité le cadre et le mode de régulation des marchés de gasoil et de l’essence.

Dans son avis n°A/3/22 sur la flambée des prix des intrants et matières premières au niveau mondial et ses conséquences sur le fonctionnement concurrentiel des marchés nationaux pour le cas des carburants (Gasoil et Essence), le Conseil de la concurrence recommande de revoir d’urgence, en priorité et en profondeur le cadre et le mode de régulation de les marchés du gasoil et de l’essence, d’assouplir davantage les conditions d’accès aux marchés du gasoil et de l’essence en amont et en aval en accélérant la mise en œuvre des recommandations émises par le Conseil de la concurrence en 2019 et de revoir le cadre légal et réglementaire régissant les relations contractuelles entre les sociétés de distribution et les stations-service.

À lire : Plus de gasoil à 7 DH au Maroc

Aussi, appelle-t-il à encourager les opérateurs des marchés du gasoil et de l’essence à utiliser les instruments de couverture des risques, à étudier l’opportunité de maintenir et de développer une activité du raffinage au Maroc et d’étendre le régime fiscal appliqué actuellement aux secteurs protégés, au marché de la distribution des produits pétroliers tout en instaurant une taxe exceptionnelle sur les surprofits des sociétés d’importation, de stockage et de distribution du gasoil et de l’essence.

À lire : Vers une baisse des prix du gasoil au Maroc ?

L’institution recommande par ailleurs d’écarter tout retour éventuel à la subvention directe de ces produits et d’instaurer en lieu et place des aides directes aux populations les plus vulnérables et des allégements fiscaux adéquats au profit des classes moyennes. Enfin, d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie pour une transition énergétique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Carburant - Conseil de la concurrence

Aller plus loin

Plus de gasoil à 7 DH au Maroc

Le souhait de bon nombre de Marocains de s’approvisionner en gasoil à 7DH comme auparavant ne se matérialisera pas. Idem pour le redémarrage de la Société anonyme marocaine de...

Le gasoil coûtera de plus en plus cher au Maroc

L’inflation a des risques de repartir de plus belle en ce mois de septembre. Des hausses des prix des carburants sont donc à craindre.

Vers une baisse des prix du gasoil au Maroc ?

Les prix du gasoil pourraient connaître une légère baisse d’ici octobre à la satisfaction de nombreux Marocains qui ne cessent de lancer des appels dans ce sens. Un expert...

Pétrole moins cher, essence plus chère : le paradoxe marocain

Alors que les cours mondiaux du pétrole brut baissent, les prix dans les stations-service marocaines montent et se maintiennent. Une situation qui préoccupe Houssine El Yamani,...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : fin des frais « injustifiés » pour les factures en ligne

Le Conseil de la concurrence a lancé un avertissement : des frais de service ajoutés sur les paiements en ligne dans plusieurs secteurs économiques n’ont pas de justification. Ces coûts supplémentaires, selon le Conseil, freinent la digitalisation de...

Le Maroc pourrait taxer les superprofits des distributeurs pétroliers

Sur recommandation du Conseil de la concurrence, le gouvernement envisage d’inclure dans le projet de loi de finances 2023, l’instauration d’une taxe exceptionnelle sur les superprofits des distributeurs pétroliers.

Total Mauritanie dans le giron du groupe marocain Akwa Africa

Le rachat par Akwa Africa, filiale du groupe Akwa, holding du chef du gouvernement marocain, de la filiale mauritanienne du groupe énergétique français TotalEnergies sera bientôt officialisé. Au Maroc, le Conseil de la concurrence a donné carte blanche...

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Maroc : vers la reprise de la franchise Celio

La gestion de Celio, la marque française de prêt-à-porter exclusivement réservée aux hommes et qui dispose d’une multitude de boutiques au Maroc, sera confiée à un autre holding. La procédure pour ce changement de main a démarré et pourrait aboutir...