France : elle change le sort d’un chien errant marocain

17 mai 2022 - 23h40 - France - Ecrit par : S.A

L’Amandinoise Brigitte Lorthioir, éducatrice à la retraite connue pour son combat contre la maltraitance animale, change le sort d’Inotika, un chien errant marocain.

« Inotika a été sortie de la rue par l’association Les quat’pattes Maroc. Ses frères et sœurs ont été massacrés, victimes d’une opération d’abattage. Stérilisée, vaccinée, ma chienne a d’abord été placée dans une famille d’accueil sur place en présence d’autres animaux, d’enfants, puis elle est arrivée par avion le 20 mars 2021. Un grand moment d’émotion », raconte à La Voix du Nord Brigitte Lorthioir. Outre Inotika, elle a également sauvé la vie de Bolera, une chienne espagnole qu’elle a adoptée en 2017.

À lire : Maroc : plus d’une dizaine de chiens meurent empoisonnés

« C’est une femelle lévrier espagnol âgée de 7 ans, qui après deux années de bons et loyaux services auprès des chasseurs en Espagne était promise à la pendaison, comme le veut leur tradition. Le chien peut rester pendu dix heures après avoir été torturé, c’est horrible. Ma grande traumatisée comme je l’appelle est arrivée en camion à Compiègne où elle a été prise en charge par l’association flinoise Fils du vent », raconte encore celle qui a toujours vécu en présence de chiens.

Les deux animaux vivent ensemble chez Brigitte Lorthioir, « la maison Câlins », où on ne frappe pas. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France

Aller plus loin

SOS pour Sarah, une chienne maltraitée au Maroc

Catherine Abraham n’est plus à présenter. Elle est la présidente de l’association Arche d’Abraham qui s’est fait connaître dans le sauvetage et la prise en charge des animaux...

Un cas de rage en provenance du Maroc détecté en France

Les autorités sanitaires de la région parisienne ont diagnostiqué la rage chez un chien en provenance du Maroc. L’animal présentait les symptômes de la maladie avant son décès.

Cauchemar à Kénitra pour les chiens « de la rue »

À Kénitra, des chiens affamés et maltraités végètent près des cadavres de leurs congénères dans un bâtiment laissé à l’abandon.

Marrakech veut se débarrasser de ses chiens errants

La ville de Marrakech change de stratégie contre la prolifération des chiens errants. Elle vient d’adopter un plan qui a pour but de s’en débarrasser définitivement.

Ces articles devraient vous intéresser :