Audition de l’ancien ministre attaqué par un chien errant à Tanger

28 novembre 2022 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La justice a donné suite à la plainte déposée par Abdeslam Seddiki, ancien ministre de l’Emploi, qui a été attaqué par un chien errant. Sur instruction du parquet, la police de Tanger l’a entendu.

Mordu par un chien errant, Abdeslam Seddiqi, leader du Parti du progrès et du socialisme a déposé plainte auprès du parquet contre la mairie de Tanger. Suite aux instructions du parquet, les services de la préfecture de police de la ville ont convoqué l’ancien ministre de l’Emploi, puis entendu, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Tanger : attaqué par un chien errant, un ancien ministre poursuit les autorités en justice

Le souhait de l’ancien ministre est d’obtenir non seulement une compensation financière de la part de la mairie, mais surtout de pousser ceux qui ont été attaqués par des chiens errants comme lui à recourir à la justice, pour inciter à la mise en place d’un cadre réglementaire strict régissant cette problématique. Au Maroc, la prolifération des chiens errants dans les villes soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament d’ailleurs des mesures urgentes et efficaces.

À lire : Menacée par des chiens errants, une Marocaine porte plainte

Après l’audition du plaignant, celle du maire de Tanger devrait être programmée très prochainement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Abdesslam Seddiki - Plainte

Aller plus loin

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels...

Une fillette tuée par des chiens errants à Agadir

Une fillette de cinq ans est décédée après avoir été mordue par des chiens errants dans la commune de Drarga, non loin d’Agadir. Le conseil communal de la ville a promis de...

Tanger : attaqué par un chien errant, un ancien ministre poursuit les autorités en justice

Le 17 novembre dernier, Abdsalam Seddiqi, leader du Parti du progrès et du socialisme, a été mordu par un chien errant à Tanger. Pour ces faits, l’ancien ministre a décidé de...

Menacée par des chiens errants, une Marocaine porte plainte

Une femme affirmant être menacée par des chiens errants à Salé, a déposé une plainte auprès du tribunal de première instance de la ville.

Ces articles devraient vous intéresser :

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.