Recherche

France : une Marocaine mise à la rue par son mari après un divorce au Maroc

27 septembre 2018 - 12h00 - Monde

La femme marocaine dans les locaux du Midi Libre

Mère d’une fillette de 4 ans, une Marocaine se trouve actuellement à la rue en France et sans papiers après un divorce avec son mari, également de nationalité marocaine.

Après un mariage arrangé au Maroc par sa mère en 2011, elle arrive l’année suivante à Toulon où elle s’installe avec sa belle-famille, rapporte le journal Midi Libre. Son titre de séjour pour « vie privée et familiale » est renouvelé jusqu’en 2014, date à laquelle sa vie bascule. Son mari prétextant des vacances au Maroc pour deux semaines lui retire, selon elle, son passeport marocain avant de revenir en France. Elle accouche au Maroc, mais constatant que son titre de séjour doit être renouvelé, elle revient seule en France mais « toutes ses affaires ont disparu ».

Elle porte plainte au commissariat puis elle est hébergée par des connaissances avant de débarquer quelque temps plus tard à Montpellier. L’année suivante, le préfet refuse de renouveler son titre de séjour et lui ordonne de quitter le territoire sous 30 jours, comme le prévoit la loi qui énonce « qu’en cas de rupture de la vie commune ne résultant pas du décès de l’un des conjoints et lorsque la rupture est antérieure à la demande du titre de séjour (pour raison familiale), l’autorité administrative refuse de l’accorder ».

Au Maroc, son mari fait constater son absence au tribunal d’Errachidia et demande le divorce, alors que le tribunal administratif confirme la décision du préfet, de même que la cour administrative d’appel de Marseille en juin 2016.

En août 2016, elle a rédéposé une demande de carte de séjour après une promesse d’embauche, demande à nouveau refusée par la préfecture.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact