Arrestation à Khémisset d’un gendarme en flagrant délit de corruption

13 janvier 2023 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Khémisset, les éléments de la gendarmerie royale ont interpellé un des leurs en flagrant de délit de corruption. Il lui est reproché d’avoir reçu un pot-de-vin de 400 DH.

Un gendarme dans les mailles de la gendarmerie royale de Khémisset. Il est accusé d’avoir exigé 400 DH pour aider un usager à annuler une procédure judiciaire. Ce dernier a appelé le numéro vert anticorruption du ministère public pour dénoncer le gendarme corrompu, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Khémisset : des gendarmes arrêtés pour corruption et trafic de drogue

Sur instructions du parquet près la cour d’appel de Rabat, les éléments de la gendarmerie de Khémisset ont tendu un piège au gendarme et ont réussi à l’arrêter « au moment où il recevait la somme convenue ». En attendant sa présentation devant le parquet près la cour d’appel de Rabat qui lui notifiera les chefs d’inculpation qui seront retenus contre lui, le mis en cause a été placé en garde à vue.

Sujets associés : Corruption - Khemisset - Gendarmerie Royale - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : 29 hauts fonctionnaires de la gendarmerie arrêtés pour corruption et trafic de drogue

Accusés de trafic de drogue, corruption et de divulgation de secrets professionnels, environ une trentaine de hauts fonctionnaires de la gendarmerie royale vient d’être arrêtés.

Maroc : des gendarmes condamnés pour escroquerie immobilière

Reconnus coupables d’escroquerie immobilière, trois gendarmes – dont un à la retraite – ont été condamnés par la Chambre des crimes financiers de Rabat à des peines cumulées de...

Une gendarme marocaine n’aurait pas dû publier des vidéos sur TikTok

Une femme gendarme exerçant à la Brigade de gendarmerie d’Ouled Saîd, dans la province de Settat a été mise aux arrêts par sa hiérarchie après avoir publié des vidéos d’elle en...

Des gendarmes marocains devant la justice

24 gendarmes, dont des colonels, sont poursuivis pour leur implication dans une affaire de blanchiment d’argent. Leur procès s’est ouvert devant le tribunal de première instance...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Europe cherche à punir le Maroc

L’éclatement du scandale de corruption au Parlement européen doublé d’une résolution relevant la détérioration des droits de l’Homme est à l’origine des nouvelles tensions entre le Maroc et l’Europe. Cette dernière cherche-t-elle à punir le royaume ?

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Corruption au Maroc : arrestation d’un ex-ministre, un avertissement pour les responsables ?

Après l’arrestation jeudi de Mohamed Moubdii, député du Mouvement populaire (MP) et ancien ministre, pour des crimes financiers présumés, des voix s’élèvent pour appeler le gouvernement marocain à renforcer sa lutte contre la corruption et...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.