En prison, Hamid El Mahdaoui n’a pas eu de permission pour voir son fils

27 mars 2019 - 19h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Vendredi dernier, le journaliste Hamid El Mahdaoui aurait demandé une permission spéciale pour pouvoir assister à l’anniversaire de son fils, et sa requête a été rejetée. Rappelons qu’il a été arrêté et condamné en marge du Hirak rifain.

Hamid El Mahdaoui a été condamné à trois ans de prison ferme pour « non dénonciation de crime contre la sécurité de l’Etat ». Il aurait eu une communication téléphonique avec un individu établi aux Pays-Bas durant laquelle ce dernier lui aurait révélé que des armes allaient parvenir aux activistes du Rif. Voilà !

Ce vendredi, ce journaliste et directeur du site (n’existant plus) Al Badil, a demandé au juge, lors d’une audience, une permission exceptionnelle de 3 heures pour pouvoir être présent à l’anniversaire de son fils. Mais le juge a refusé.

On ignore quelles sont les procédures usuelles concernant les permissions de sortie exceptionnelles demandées par les détenus ainsi que les marges de manœuvre des juges dans la décision mais on sait que ce genre de permissions existent, pour des cas comme les enterrements par exemple.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hirak - Manifestations à Al hoceima - Hamid Al Mahdaoui

Aller plus loin

Hamid El Mahdaoui entame une grève de la faim

Une grève de la faim pour se faire entendre et pour mettre la pression sur les autorités et la justice. C’est ce que vient de décider Hamid El Mahdaoui suite à son incarcération.

Le journaliste Hamid El Mahdaoui à nouveau condamné à de la prison ferme

Le directeur du site Badil.info, Hamid El Mahdaoui vient à nouveau d’être condamné à une peine d’un an de prison ferme par la justice. La peine vient d’être prononcée par la...

Hamid Al Mahdaoui n’a pas la gale, affirme l’administration pénitentiaire

L’état de santé du journaliste Hamid Al Mahdaoui vient de faire l’objet d’un communiqué de presse de la part de l’administration de la prison locale d’Ain Sebaa 1 (Oukacha)...

Les membres de la secte Al Jamaâ Mahdaouiya en prison

Huit membres de la secte « Al Jamaa Mahdaouiya », démantelée en mars dernier, ont été condamnés à des peines allant jusqu’à 3 ans de prison.

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de...

Nasser Zefzafi sort exceptionnellement de prison

Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du « Hirak », a bénéficié d’une permission pour rendre visite à un proche malade.