Hamid Al Mahdaoui n’a pas la gale, affirme l’administration pénitentiaire

29 août 2017 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’état de santé du journaliste Hamid Al Mahdaoui vient de faire l’objet d’un communiqué de presse de la part de l’administration de la prison locale d’Ain Sebaa 1 (Oukacha) démentant certaines allégations publiées par plusieurs sites internet.

« Le détenu Hamid Mehdaoui, lors de sa présence dans cette prison, a bénéficié de plusieurs consultations auprès du médecin de l’établissement pénitentiaire et de soins nécessaires pour une faible allergie dont il souffrait, contrairement aux allégations contenues dans la lettre », est-il rapporté dans ce communiqué relayé par la Map, rejetant les rumeurs selon lesquelles il serait atteint de gale.

« Le détenu a été présenté au médecin dentiste de l’établissement pénitentiaire, mais il a préféré son médecin traitant à Kénitra pour assurer son suivi », est-il encore précisé, assurant que « l’administration de la prison locale d’Ain Sebaa 1 veille à la propreté des cellules et à celle des détenus qui reçoivent régulièrement différents produits à cet effet ».

Plusieurs organes de presse ont évoqué la détérioration de l’état de santé du directeur et rédacteur en chef de Badil.info et sur le refus de l’administration pénitentiaire de le faire examiner par un médecin. Hamid Al Mahdaoui se serait également plaint, dans cette lettre, d’une baisse inquiétante de sa vue et l’état insalubre de sa cellule et la présence de rats et de souris.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Prison d’Oukacha - Hamid Al Mahdaoui

Aller plus loin

En prison, Hamid El Mahdaoui n’a pas eu de permission pour voir son fils

Vendredi dernier, le journaliste Hamid El Mahdaoui aurait demandé une permission spéciale pour pouvoir assister à l’anniversaire de son fils, et sa requête a été rejetée....

Le journaliste Hamid El Mahdaoui à nouveau condamné à de la prison ferme

Le directeur du site Badil.info, Hamid El Mahdaoui vient à nouveau d’être condamné à une peine d’un an de prison ferme par la justice. La peine vient d’être prononcée par la...

Le journaliste Hamid El Mahdaoui repassera devant le juge le 17 octobre prochain

C’est le 17 octobre prochain que le journaliste Hamid El Mahdaoui repassera devant le juge, vient de décider le tribunal de Casablanca.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.