Recherche

Des hommes politiques marocains ont recours à la chirurgie esthétique

© Copyright : DR

28 février 2021 - 18h00 - Société - Par: Bladi.net

De plus en plus de responsables politiques dans le monde ont recours à la chirurgie plastique ou esthétique pour soigner leur apparence et leur image. Au Maroc, même si on peut noter quelques cas, la pratique semble moins courante.

L’ancien ministre et actuel vice-président de la première Chambre, Mohamed Ouzzine, après divers traitements sans succès de la médecine traditionnelle comme moderne pour cacher ses taches, a finalement décidé de recourir à la chirurgie plastique et de se faire implanter des cheveux, indique le quotidien Al Akhbar.

Dans une moindre mesure, l’ancien ministre de la Culture, Bensalem Himmich, qui accordait beaucoup d’importance à son apparence, a toujours porté une perruque que l’opinion publique, et même ses plus proches collaborateurs, prenaient pour de vrais cheveux, ajoute le quotidien.

Remontant plus loin dans le temps, il rappelle aussi le cas du président du premier gouvernement du Maroc après l’indépendance, M’Barek El Bekkay, un handicapé qui portait une prothèse en bois. Il avait perdu une jambe pendant la deuxième guerre mondiale. Le quotidien évoque par ailleurs le cas de la franco-marocaine, Rachida Dati, ancienne garde des Sceaux, qui s’est également fait retoucher le visage en recourant à la chirurgie plastique.

À l’évidence, bien de dirigeants et responsables politiques dans le monde n’hésitent pas à recourir à la chirurgie plastique pour soigner leur image et leur apparence.

Mots clés: Santé , Rachida Dati , Bensalem Himmich , Mohamed Ouzzine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact