De plus en plus de Marocains souffrent d’obésité

7 juillet 2022 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’obésité est un problème de santé pour bon nombre de Marocains. Selon les statistiques, 25 % des personnes âgées de 45 à 59 ans souffrent d’obésité et 14 % des enfants sont en surpoids.

Le nombre des personnes souffrant du surpoids ne cesse d’augmenter au Maroc selon le professeur El Hassan Boukind. Spécialiste en chirurgie esthétique, il insiste sur le fait que cette situation est porteuse de nombreuses conséquences sur la santé des Marocains, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia.

À lire : L’obésité et le surpoids touchent 66 % des Marocaines

« Ces chiffres sont inquiétants et il est temps de tirer la sonnette d’alarme sur ce fléau et de réfléchir sérieusement à élaborer les plans adéquats pour le traiter. Il faut, en outre, fournir de plus amples informations pour sensibiliser les gens sur les graves conséquences du surpoids et de la malnutrition ainsi que ses répercussions sur la santé publique », souligne le professeur Boukind. Il recommande la prévention pour éviter l’obésité, le surpoids et les autres maladies qui gravitent autour telles que le diabète, la tension artérielle, les troubles cardiovasculaires et le cancer.

À lire : Santé : il y a bien un lien entre l’obésité et le covid-19

El Hassan Boukind précise « qu’il ne faut pas attendre d’atteindre 100 kilogrammes avant de décider de traiter du problème de surpoids. Il faut agir dès qu’on constate qu’on commence à prendre du poids pour penser aux solutions adéquates. Il faut savoir que les dangers du surpoids ne concernent pas seulement l’esthétique, ni l’apparence extérieure ».

À lire : Le Maroc menacé par l’obésité infantile

Une personne est considérée en surpoids quand l’indice de sa masse corporelle (IMC) égalise ou dépasse 30 a indiqué le professeur. « Cela étant, Il existe plusieurs moyens pour lutter contre l’obésité en partant du comportement quotidien pour arriver en fin de compte à la chirurgie », conclut le professeur en chirurgie esthétique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Alimentation

Aller plus loin

L’obésité et le surpoids touchent 66 % des Marocaines

Dans son rapport intitulé "Conséquences sanitaires et économiques d’un défi mondial imminent", la Banque mondiale révèle que 66 % des Marocaines sont obèses ou en surpoids. Le...

Après le confinement, des joueurs en surpoids ?

Le confinement dû aux restrictions qu’impose la gestion du coronavirus, oblige les joueurs à s’entraîner à distance. Ce type d’entraînement peine à prouver son efficacité.

Les joueurs marocains ont pris quelques kilos durant le confinement

Après le nul concédé par les Lions de l’Atlas face aux Léopards, Vahid Halilhodzic exige des joueurs, une remise en forme immédiate. Le sélectionneur pense que le surpoids de...

Santé : il y a bien un lien entre l’obésité et le covid-19

L’obésité est un terrain favorable au développement du coronavirus. Cette annonce provient des chercheurs du CHU de Lille et des Hospices civils de Lyon qui ont mis en lumière...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Opticalia renforce sa présence au Maroc

Cofides va allouer 750  000 euros sous forme de prêt à Opticalia pour renforcer sa filiale au Maroc. Spécialisé dans l’achat, la vente et la distribution d’articles optiques et de lunettes de soleil, le groupe est présent dans le royaume depuis 2020.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

L’eau Aïn Ifrane ne trouve pas encore de repreneur

Le groupe Castel est activement à la recherche d’un repreneur pour la marque d’eau Aïn Ifrane, sans succès pour l’instant. Les discussions avec des opérateurs locaux et internationaux via une banque d’affaires n’ont visiblement pas encore abouti.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : vers une hausse des taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques

Le Maroc entend augmenter les taxes sur la chicha et les cigarettes électroniques. Une décision motivée, dit-on, par le souci de préserver la santé des consommateurs, notamment les jeunes Marocains.

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Les biscuits “Gerblé” avec de la drogue ne sont pas commercialisés au Maroc

L’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) affirme que les lots de biscuits de la marque française “Gerblé”, contaminés par la drogue “burundanga”, ne sont pas entrés ni vendus sur le marché marocain.