Recherche

Les raisons du retrait du reportage de TF1 sur la chirurgie esthétique au Maroc

© Copyright : DR

16 février 2021 - 07h00 - Société - Par: S.A

TF1 évoque les raisons qui l’ont poussé à retirer le reportage sur la chirurgie esthétique au Maroc, intitulé « Maroc, la folie du bistouri » diffusé lors de l’émission Sept à huit du dimanche 7 février. Ce reportage a choqué les internautes à cause du nouveau terme inventé par un célèbre chirurgien esthétique exerçant à Casablanca.

Bon nombre de patientes très fières de leur corps transformé pour correspondre à certains canons de beauté ont été mises en avant dans ce reportage baptisé «  Maroc, la folie du bistouri  ». De même, le reportage présente le Maroc en tant que pays «  conservateur  » avec des «  valeurs occidentales  », où certaines femmes appartenant à une nouvelle classe de jeunes riches ont tendance à briser les tabous. Mais ce qui aura choqué la toile, ce sont les propos d’un célèbre chirurgien esthétique exerçant à Casablanca. Celui-ci propose à ses clients de leur faire une «  silhouette Ferrari design  ».

TF1 a décidé de retirer le reportage quelques jours après sa diffusion. «  Nous avons effectivement préféré retirer ce sujet du Replay à la demande d’une des patientes que nous avons filmées. Elle était pleinement d’accord pour participer à notre reportage mais depuis la diffusion de ce dimanche 7 février, elle fait l’objet de railleries et de commentaires désobligeants, de la part de son entourage mais aussi d’internautes sur les réseaux sociaux. Afin de préserver sa tranquillité, nous avons décidé de ne pas mettre ce sujet en replay. Cette décision n’est aucunement liée à l’utilisation de l’expression Ferrari design  », explique à Challenge.ma Caroline Stevens, responsable communication-information TF1.

«  L’objet de ce reportage de Sept à huit était de montrer une réalité, qui s’est beaucoup développée dans la société marocaine, et de donner la parole à la fois à des médecins qui pratiquent cette chirurgie esthétique et à des femmes qui y ont recours  », justifie-t-elle.

Mots clés: Casablanca , Santé

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact