Recherche

Interpellation de Reda Abakrim au Maroc : un « bel exemple » de coopération pour la France

© Copyright : DR

10 janvier 2021 - 09h20 - Monde - Par: I.L

L’interpellation au Maroc d’un très grand trafiquant de drogue réjouit le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui salue un « bel exemple de la très bonne coopération entre la France et le Maroc ».

« Je me félicite de l’arrestation à Casablanca d’un trafiquant international de stupéfiants. Il était une de nos cibles prioritaires. Bel exemple de la très bonne coopération entre la France et le Maroc  », a tweeté le ministre français de l’Intérieur.

Surnommé Turbo à cause de ses exploits dans le trafic du cannabis via les « go fast », il réussissait à semer les forces de l’ordre lancées à sa poursuite. Surveillé par les enquêteurs de l’Office de lutte contre les trafics de stupéfiants (OFAST) depuis 13 ans, il a été localisé à Dubaï. Une fois sur place, les éléments de l’OFAST n’arrivent pas à l’interpeller. Reda Abakrim, informé de leur présence, leur file encore entre les doigts et embarque à temps pour le Maroc.

Prévenus par leurs collègues français, les services de la police marocaine à l’aéroport de Casablanca l’interpellent à son arrivée le 22 décembre.

A 38 ans, il est l’un des plus gros trafiquants de cannabis de la région parisienne et a été condamné, en son absence, en juin dernier, à 21 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de Versailles, près de Paris pour avoir exécuté un des membres de son réseau en 2007. Déjà incarcéré pour usage de faux passeport en France, seul le Maroc pourrait décider de son extradition en France pour y être jugé, rappelle Le Parisien.

Mots clés: Arrestation , France , Drogues , Casablanca

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact