Jamel Debbouze voit rouge quand on lui parle de son salaire

12 septembre 2008 - 17h22 - Culture - Ecrit par : L.A

C’est lors d’une interview avec un journaliste de Studio que l’acteur, Jamel Debbouze, est sorti de ses gonds. Au cours de cet entretien publié dans le numéro du mois de septembre, sorti le 10 en kiosque, le comédien s’est emporté contre le journaliste de ce magazine qui l’avait interrogé sur ses cachets de plusieurs millions d’euros. Profitant de l’occasion, Jamel Debbouze avait abordé la question épineuse de l’intégration dans la société française.

« Prenez-moi au sérieux ! Je suis un acteur, pas un RIB ! ». Telle a été la phrase choc lancée par l’acteur Jamel Debbouze à un journaliste de Studio. C’est lors d’un entretien accordé à ce magazine français, dont le numéro de septembre est sorti mercredi en kiosque, que le comédien s’est emporté. Il assurait la promotion du dernier film d’Agnès Jaoui « Parlez-moi de la pluie », en salles le 17 septembre. Interrogé à propos de ses cachets de plusieurs millions d’euros, le comique est sorti de ses gonds et a abordé des sujets divers et variés comme la politique, l’intégration et ses collègues comédiens.

« Je suis un acteur, pas un RIB ! »

Il a ainsi déclaré « Je me respecte et je ne crois pas être là par hasard. Et, par moments, j’ai envie de crier : Prenez-moi au sérieux ! Je suis un acteur, pas un RIB ! Si on me connaissait mieux, on ne poserait jamais la question. (…) Pardon, mais tu m’as énervé avec ta question ! En tout cas, si on trouve anormal mes gros cachets, il faut trouver anormal que Guillaume Canet et Vincent Cassel (acteurs français) touchent la même somme ! ».

Le comédien en a aussi profité pour établir un lien entre les jugements portés à son égard et la question de l’intégration en France. « Mais notre société a un problème : elle flippe ! Et comme chacun a peur de l’autre, on ne cohabite pas ! Quand Nicolas Sarkozy nomme Fadela Amara et Rachida Dati, je trouve ça formidable, la gauche aurait dû faire ça depuis longtemps. Mais encore faut-il leur laisser les moyens d’agir ! Je trouve cette visibilité indispensable, mais je trouve tout aussi indispensable qu’on ouvre les grandes écoles à ceux qui en ont besoin et qu’il y ait à l’écran davantage de rebeus, de renois, de juifs, de chinois…Et c’est d’ailleurs de plus en plus le cas au cinéma. On a vu des présidents américains noirs à l’écran ».

Qu’on se le dise, Jamel Debbouze n’a rien perdu de sa hargne !

Source : Afrik.com - Stéphanie Plasse

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Jamel Debbouze - Cinéma

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali Zaoua ressort au cinéma, les recettes reversées aux acteurs du film

Le réalisateur marocain Nabil Ayouch est de retour dans les salles de cinéma avec une version plus actuelle de son film Ali Zaoua, sorti il y a 20 ans. Les recettes de ces projections qui démarrent le 26 octobre serviront à des causes sociales.

Tarek Boudali : l’accident sur un tournage qui aurait pu lui coûter la vie

L’acteur franco-marocain Tarek Boudali se confie sur le tournage de son nouveau film intitulé 3 Jours max, au cours duquel il s’est gravement blessé.

Gladiator 2 en tournage au Maroc dévoile son casting

Le casting de Gladiator 2 qui sera bientôt en tournage à Ouarzazate, au Maroc et dont la sortie est prévue le 22 novembre 2024, vient d’être dévoilé.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Jamel Debbouze lance "Terminal", 25 ans après "H"

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze retrouve son confrère Ramzy Bedia dans le cadre d’un nouveau projet pour Canal+. Le duo est connu pour son rôle dans la série à succès H (1998-2002).

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Combien gagne Nora Fatehi ?

L’actrice, productrice et danseuse maroco-canadienne, Nora Fatehi figure parmi les grosses pointures du cinéma indien. À combien s’élève la fortune de la plus indienne des Marocaines ?

L’acteur marocain Mustapha Zaari en mauvaise passe

L’acteur marocain Mustapha Zaari traverse une passe difficile en ce moment. Diagnostiqué d’un cancer de la prostate, il a été hospitalisé récemment à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir un traitement adéquat.

Les 10 ans du Marrakech du Rire en rediffusion sur W9

W9 passe en mode rediffusion ce jeudi à partir de 21h15, les 10 ans du Marrakech du Rire. Un programme de divertissement qui a le don de faire grimper l’audience des chaines de télévision.

Tournage de Gladiator au Maroc : Russell Crowe a failli y renoncer

Russell Crowe a confié dans une récente interview qu’il était prêt à abandonner son rôle emblématique (Maximus Tenth Meridius) dans le film « Gladiator » en raison du scénario original.