Recherche

Quand le roi Juan Carlos voulait céder Melilla au Maroc

6 mai 2017 - 11h30 - Monde

Le roi Juan Carlos a proposé de céder la ville de Melilla au Maroc en 1979 et mettre Sebta sous le contrôle d’un « protectorat international » similaire à ce qu’avait connu la ville de Tanger entre 1923 jusqu’à l’indépendance du Maroc en 1956.

La confession a été faite durant une rencontre entre le roi d’Espagne et le sénateur américain Ed Muskie, envoyé personnellement par le président des Etats-Unis de l’époque Jimmy Carter, indique Europa Press. Le diplomate américain devait rencontrer plusieurs responsables de la région en vue de discuter des problèmes que rencontrait l’Europe.

Dans un document qui a été declassifié en 2014, on apprend que le roi avait émis l’hypothèse d’une cession des deux villes. L’ambassadeur des Etats-Unis Terence Todman écrivait à l’époque :

« La grande question entre l’Espagne et le Maroc est celle des deux enclaves espagnoles. Juan Carlos considérait que Melilla pouvait être cédée au Maroc dans un temps assez court car 10.000 Espagnols seulement y vivaient ». Le roi d’Espagne a reconnu que cette question pouvait déplaire à l’armée mais que la situation pouvait être gérée assez facilement.

Le cas de Sebta est plus problématique. 60.000 Espagnols y vivaient, un chiffre trop important pour décider s’ils devaient repasser sous souveraineté marocaine. Pour Juan Carlos, la meilleure solution était d’avoir un statut similaire à celui de Tanger où la ville était administrée « par une commission de plusieurs pays européens. »

L’autre crainte de Juan Carlos était une seconde Marche verte. Il craignait que le roi Hassan II organisât une seconde Marche verte à destination des deux villes comme il l’avait fait pour récupérer le Sahara marocain quelques années auparavant.

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact