Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille, extradé du Maroc vers la France

15 février 2023 - 15h20 - France - Ecrit par : S.A

Interpellé à l’aéroport de Casablanca en 2021, Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille, a été extradé du Maroc vers la France, où il doit être jugé pour son implication dans quatre règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

Depuis mardi, Karim Harrat, 34 ans, est entre les mains des autorités françaises. Le trafiquant présumé de cannabis vivant à Marseille (Bouches-du-Rhône) qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen avait été interpellé à l’aéroport de Casablanca le 14 novembre 2021. Il a fallu plus d’un an de procédure pour que son extradition du Maroc vers la France ne soit effective. Le Marseillais serait impliqué dans quatre dossiers de règlements de comptes ayant fait un total de sept morts, des homicides volontaires en bande organisée commis entre décembre 2018 et décembre 2020, fait savoir Le Figaro.

À lire : Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille arrêté au Maroc


Karim doit répondre du chef d’accusation d’assassinat en bande organisée, après le meurtre survenu le 3 aout 2020, d’un jeune homme de 19 ans, abattu de plusieurs balles sur l’autoroute A7, au nord de Marseille. Il devrait être également « conduit au tribunal judiciaire de Paris, dans le cabinet du juge d’instruction Matthieu Bonduelle qui enquête sur l’assassinat de Florent N’Gondo ». Le trentenaire est suspecté d’avoir tué ce producteur de musique de sang-froid le 2 décembre 2018 vers 2 heures, de vingt-cinq tirs d’armes automatiques, à la sortie d’un bar à chicha du 20ᵉ arrondissement de Paris. Selon une des pistes explorées par l’enquête, Karim Harrat l’aurait tué parce qu’il n’avait pas réglé son dû.

Sujets associés : France - Drogues - Marseille - Extradition - Aéroport Mohammed V Casablanca - Arrestation

Aller plus loin

Le Maroc extrade un meurtrier vers la Grande-Bretagne

Les autorités marocaines viennent d’extrader un citoyen britannique vers son pays d’origine. Nana Oppong était accusé de meurtre.

Le Maroc extrade un Britannique impliqué dans une vaste escroquerie vers les États-Unis

Les États-Unis remercient le Maroc pour l’extradition d’un ressortissant britannique accusé d’une vaste escroquerie.

Un Américain extradé du Maroc vers les États-Unis après 9 ans de cavale

Le Maroc a extradé un Américain vers les États-Unis, où il sera jugé pour agression sexuelle sur enfants. Il s’était enfui du pays pour le royaume en 2014.

Karim Harrat, baron de la drogue à Marseille arrêté au Maroc

Un présumé trafiquant de drogue du nom de Karim Harrat, 33 ans, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été interpellé au Maroc. Il est soupçonné d’être impliqué...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les aéroports marocains retrouvent leurs passagers

Les aéroports marocains ont enregistré plus de 12 millions de passagers durant les dix premiers mois de l’année, soit un taux de récupération de 79% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Détournement de 230 000 euros : le Maroc réclame l’extradition de son ex-agent consulaire

L’ancien agent consulaire marocain à Barcelone, Hamid Chraite, se trouve dans une situation délicate. Il est sous la menace d’une extradition au Maroc, une demande approuvée par le Parquet de l’Audience nationale.

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

L’aéroport de Casablanca se plie en quatre pour servir les MRE

En vue de simplifier la vie aux Marocains résidant à l’étranger (MRE), en séjour au Maroc, l’Agence urbaine de Berrechid-Benslimane a adopté un guichet unique, dédié à ces usagers.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...