Recherche

Le Collectif contre l’islamophobie en France s’auto-dissout

© Copyright : DR

29 novembre 2020 - 07h30 - Monde - Par: S.A

Sous la menace d’une dissolution imminente, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) annonce s’être auto-dissout.

Dès le 29 octobre, le Conseil d’administration du CCIF «  a prononcé la dissolution volontaire  » du collectif et redéployé «  une large partie de ses activités à l’étranger  », indique le collectif dans un communiqué, ajoutant que les actifs de l’association ont été transférés à des associations partenaires qui se chargeront de prendre le relais de la lutte contre l’islamophobie à l’échelle européenne.

Le ministre de l’Intérieur avait accusé le CCIF d’être «  officine islamiste œuvrant contre la République  » au lendemain de l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie décapité pour avoir montré des caricatures du prophète Mohammad à ses élèves. La semaine dernière, l’association avait reçu la notification de sa dissolution, et avait «  huit jours pour faire valoir  » ses observations.

Le CCIF rejette en bloc les accusations portées à son encontre. Sur Twitter, l’association a publié une série de messages cette semaine, estimant avoir «  répondu aux différents griefs qui [lui] sont reprochés dans la notification de dissolution  », et «  démontré qu’elle se basait sur des éléments infondés, biaisés ou mensongers  ». «  Pire : il nous est globalement reproché de faire notre travail juridique, d’appliquer le droit et d’exiger son application lorsque celui-ci est remis en cause  », dénonce-t-il.

Mots clés: Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) , France

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact