Professeur assassiné : plainte du CCIF et d’Ummah Charity contre Zineb El Rhazoui

19 octobre 2020 - 10h00 - France - Ecrit par : I.L

Le décès du professeur décapité a provoqué une levée de boucliers contre le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF). L’association de défense des droits des musulmans a porté plainte contre Zineb El Rhazoui et Aurore Bergé qui les accusent « d’avoir mené une campagne de harcèlement contre cet enseignant ».

Dans un communiqué, le CCIF a fustigé les propos des deux femmes : « Très vite, notre message de deuil a été attaqué, ce qui démontre à nouveau l’impasse que nous décrivions l’an dernier, au lendemain de l’attaque à la Préfecture de Paris », a rappelé l’association. Poursuivant sa dénonciation, le CCIF a relevé que la communauté musulmane est considérée comme « une entité à part, prétendument homogène, qui devrait se sentir coupable, s’excuser, voire remettre en question sa religion ». « Il lui est interdit d’être touchée, de s’émouvoir, sous peine d’être traitée d’hypocrite et de produire des « larmes de crocodiles. », a ajouté l’association.

Le CCIF dénonce dès lors une campagne d’intoxication et de diffamation de ces deux personnes. Pour avoir déclaré « Votre silence oui, par le nôtre. Pas après cette chasse à l’homme à laquelle vous avez participé », Aurore Bergé fait l’objet d’une plainte déposée contre sa personne. Quant à Zineb El Rhazoui, l’association a porté plainte contre elle pour avoir déclaré : « Une campagne de harcèlement a été menée contre lui (l’enseignant NDLR) avec l’aide du CCIF et l’académie en a été informée ».

Selon l’association, une simple enquête devrait démontrer qu’il s’agit de contre-vérités graves. Pour les membres du collectif, la victime de cet acte terroriste fait partie des morts de la France et par ricochet des morts de l’association. Le CCIF a par ailleurs exprimé ses condoléances à la famille du défunt et à ses proches.

Quant à Bilal Righi, président de l’association humanitaire Ummah Charity, il a également déposé une plainte à l’encontre de Zineb El Rhazoui pour ses tweets diffamants sur les réseaux sociaux.

Sujets associés : France - Religion - Zineb El Rhazoui - Internet - Islamophobie - Islam

Aller plus loin

Béziers : une plainte contre X déposée après des appels à brûler une mosquée

Les responsables de la grande mosquée de Béziers ont déposé une plainte contre X suite au mot d’ordre lancé par des internautes, appelant à brûler la mosquée au lendemain de...

Professeur décapité : les élèves et parents sous le choc

Quelques heures après l’attaque qui a ciblé un professeur d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, les habitants, notamment les élèves et les parents, sont...

Radicalisation : Zineb El Rhazoui dénonce la relation incestueuse entre l’AMIF et les frères musulmans

La journaliste, Zineb El Rhazoui, auditionnée par la commission d’enquête sénatoriale sur la radicalisation islamiste, a estimé que l’organisation terroriste "les Frères...

Dissolution annoncée du CCIF, les raisons de l’incompréhension

Le ministère de l’Intérieur a notifié au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)sa dissolution. Cette volonté incomprise et «  injuste  » soulève des contestations.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Office des changes au Maroc : du nouveau pour l’e-commerce

Les jeunes entreprises innovantes en nouvelles technologies ont désormais une dotation commerce électronique plafonnée à un million de dirhams par année civile, selon la version 2024 de l’Instruction générale des opérations de change (IGOC).

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2023 au Maroc

Les calculs astronomiques indiquent que la fête de l’Aïd al-Adha 2023 sera célébrée au Maroc cet été. Quelle date retenir ?

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Voici la date de la nouvelle année musulmane (Fatih Moharram)

Le 1ᵉʳ Moharram, marquant le début de la nouvelle année de l’hégire 1444, sera célébré le 30 juillet prochain au Maroc, d’après les calculs astronomiques. La date officielle sera annoncée dans quelques jours par le ministère des Habous.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...