Dissolution annoncée du CCIF, les raisons de l’incompréhension

24 novembre 2020 - 07h00 - Ecrit par : S.A

Le ministère de l’Intérieur a notifié au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)sa dissolution. Cette volonté incomprise et «  injuste  » soulève des contestations.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, désigne le CCIF comme une «  officine islamiste œuvrant contre la République  ». La notification de la dissolution a été envoyée jeudi dernier, et les responsables du CCIF ont «  huit jours pour faire valoir leurs observations  ». En réponse, ils affirment que le projet de dissolution est «  sans objet  » puisque l’organisation a «  déjà déployé une large partie de ses activités à l’étranger  » ainsi que «  son siège social  », indique Saphirnews.

Le collectif assure n’avoir pas donné de suite au parent d’élève à l’origine de la vidéo polémique dénonçant le professeur Samuel Paty, décapité pour avoir montré les caricatures du prophète Mohammad à ses élèves. Mieux, il lui a demandé de retirer la vidéo. «  La mise en cause du CCIF ne correspond ni à une réalité factuelle, ni à une réalité juridique, mais à une volonté politique : criminaliser la lutte contre l’islamophobie  », dénoncent ses responsables, relevant que beaucoup d’éléments qui fondent l’argumentaire de la dissolution du CCIF sont soit biaisés, soit totalement mensongers.

«  Bien que notre association soit déjà passée à une autre étape de son histoire, nous répondrons à chacune de ces accusations, car nous le devons à nos adhérents, nos soutiens et nos partenaires  », ajoutent-ils. Aux yeux d’Amnesty International, «  rien ne montre que le CCIF représente un danger manifeste et imminent pour la sécurité nationale ou l’ordre public, qui pourrait justifier sa dissolution  ».

«  La dissolution administrative des associations par décret en Conseil des ministres, mesure qui existe en droit français depuis 1936, ne peut intervenir que lorsque de strictes conditions sont remplies, des conditions que le CCIF ne remplit pas  », a affirmé pour sa part un collectif d’avocats et d’associations dont La Quadrature du Net.

Ceux-ci dénoncent une «  posture autoritaire (qui) bat en brèche des principes essentiels de l’État de droit, qui protègent contre les accusations collectives, les procédures abusives et non fondées sur des faits précis  ». Pour ce collectif, la dissolution arbitraire d’associations n’est une manière ni juste, ni efficace de défendre la liberté d’expression ou la sécurité collective.

Contrairement à bon nombre de partis politiques comme le Rassemblement national (RN) qui soutiennent cette entreprise du gouvernement, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) dénonce une «  volonté de faire taire le CCIF et, à travers lui, celles et ceux qui se dressent face à la stigmatisation et aux discriminations contre les musulmans, est révoltante  ». «  En s’en prenant de la sorte à une organisation dont le rôle est de combattre les violences et discriminations islamophobes, […] le pouvoir franchit un cap supplémentaire dans sa politique autoritaire  », a indiqué le parti dans un communiqué.

Tags : France - Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF)

Aller plus loin

Vers la dissolution du CCIF et de BarakaCity

Le ministre de l’Intérieur, Gerard Darmanin a annoncé la dissolution de plusieurs associations considérées comme « séparatistes ». Cette mesure sera proposée cette semaine en conseil...

Le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique menacé

Le député nationaliste flamand Theo Francken (N-VA) s’est prononcé sur les 20 000 euros que le gouvernement fédéral octroie en guise de subventions au Collectif contre l’islamophobie...

Le Conseil d’État confirme la dissolution du CCIF et de BarakaCity

Le Conseil d’État a validé vendredi 24 septembre la dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)- reconstitué en Belgique sous le nom du Collectif contre...

Emmanuel Macron « reste confiant » dans le processus de création du Conseil national des imams

Le président français Emmanuel Macron est préoccupé par l’avenir du Conseil national des imams, déjà fissuré par le retrait, le 28 décembre dernier, de la Grande mosquée de Paris. Tout...

Nous vous recommandons

Tentative de kidnapping d’une infirmière à Casablanca

Une infirmière au centre hospitalier universitaire Ibn Rochd a été victime d’une tentative d’enlèvement et de vol avec violence. Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca ont procédé, mardi, à l’arrestation de deux individus...

L’or turc envahit le Maroc

L’introduction illégale de l’or turc au Maroc est une pratique courante qui menace les bijoutiers marocains de pertes considérables voire de faillites. Ces derniers appellent les pouvoirs publics à mettre fin à ce...

Wizz Air propose deux nouvelles liaisons vers le Maroc

La compagnie hongroise low cost Wizz Air compte lancer deux nouvelles liaisons aériennes vers le Maroc, au départ de l’Italie, à partir d’octobre 2021.

Maroc : un homme condamné pour avoir quitté le domicile conjugal «  sans justification  »

Le tribunal de première instance de la ville d’Oued Zem a condamné un homme qui a « quitté le domicile familial sans motif impérieux » suite à une plainte déposée par sa femme.

« Le Maroc a manqué aux Français »

L’annonce de la réouverture de l’espace aérien marocain à partir du 7 février réjouit les voyagistes qui affichent un optimisme certain pour la saison printemps-été. Ils misent sur la destination Maroc pour se refaire une bonne santé financière en ces temps...

Le départ de Hamdallah d’Al Nassr va lui coûter très cher

L’international marocain Abderrazak Hamdallah doit non seulement gérer le fait d’avoir été viré du club saoudien Al Nassr, mais il doit également faire face à une énorme somme que lui réclame le club.

Jusqu’à 47 degrés prévus au Maroc

Plusieurs régions marocaines comme Casablanca ou Rabat vont connaître une vague de chaleur de dimanche 11 juillet à demain, lundi 12 juillet 2021, alerte la Direction générale de la météorologie (DMN).

Changement d’horaire pour le match Maroc - RDC

Le match retour qui va opposer les Lions de l’Atlas aux Léopards du Congo, comptant pour les barrages de la coupe du monde, se déroulera le 29 mars à 19h30, en raison du passage du Maroc à l’heure normale...

Maroc : il jette sa femme par la fenêtre et se suicide

Un homme souffrant de troubles psychiatriques a commis l’irréparable à Salé en tuant sa femme et en se donnant la mort par la suite. Alors que les enquêteurs privilégient la thèse d’une folie passagère, les riverains estiment que l’adultère serait à la base...

Maroc : le prix des cigarettes va encore augmenter

Les prix des cigarettes vont connaitre une hausse au Maroc dès 2022. C’est l’un des effets des mesures du budget de l’État pour l’année 2022.