La dissolution du CCIF «  viole les libertés individuelles et collectives  »

16 décembre 2020 - 07h40 - France - Ecrit par : G.A

La dissolution par un décret gouvernemental, le 2 décembre, du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), continue de susciter des réactions au sein de la société civile. Le Syndicat des avocats de France (SAF), entre indignation et déception, dénonce une « grave atteinte aux libertés fondamentales et à la démocratie ».

Le SAF s’inscrit dans la logique de tous ceux qui s’insurgent contre la dissolution du CCIF.« La lecture du décret de dissolution démontre que le gouvernement sanctionne en réalité un délit d’opinion », confie le syndicat. Pour ces nombreux professionnels du droit, la liberté d’association et la liberté d’expression sont au cœur de tout État démocratique, rapporte saphirnews.com

Une dissolution administrative qui intervient sans qu’aucune poursuite pénale n’ait jamais été engagée contre l’association, est très inquiétante. «  L’action administrative prend ainsi le pas sur la justice », juge le SAF, qui souligne que cette dissolution est une sanction arbitraire et une « dérive mortifère pour les libertés publiques ».

Le SAF, tout en prenant fait et cause pour la lutte contre le terrorisme, explique qu’elle ne doit pas «  conduire à porter atteinte à la liberté d’expression de toutes celles et ceux qui luttent contre les discriminations, contestent l’affaiblissement des libertés individuelles et collectives, dénoncent les états d’urgences permanents et la surveillance généralisée de la population ».

Si rien n’est fait, de «  nombreuses associations, des syndicats ou partis politiques, attachés à la défense des libertés publiques pourraient être dissoutes demain », alerte le SAF.

Sujets associés : France - Islamophobie - Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF)

Aller plus loin

Le CCIF s’installe en Belgique et devient le CCIE

Après sa dissolution en France, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a créé une nouvelle association dénommée Collectif contre l’islamophobie en Europe (CCIE)....

Le CCIF veut que les musulmans soient reconnus comme une "minorité religieuse"

Le Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF) a célébré la journée internationale du souvenir en hommage aux victimes du terrorisme. À cette occasion, il affirme avec...

Le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique menacé

Le député nationaliste flamand Theo Francken (N-VA) s’est prononcé sur les 20 000 euros que le gouvernement fédéral octroie en guise de subventions au Collectif contre...

Le procès de Marine Le Pen pour ses propos sur le CCIF reporté

Le procès de la candidate du Rassemblement national (RN) à la présidentielle, Marine Le Pen, pour ses propos sur le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qui devait...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Christophe Galtier : garde à vue pour discrimination raciale

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, ainsi que son fils, John Valovic-Galtier, ont été placés en garde à vue ce vendredi dans le cadre d’une enquête portant sur des allégations de discrimination au sein du club.