Recherche

Le Forum des jeunes musulmans propose ses idées aux candidats

© Copyright : DR

30 mars 2002 - 18h23 - Monde

Ils ont attendu les candidats jusqu’au bout, mais aucun ne s’est manifesté. Les jeunes du Forum citoyen des cultures musulmanes (FCCM) ont espéré en vain la venue de Jacques Chirac et de Lionel Jospin, à la Maison de la chimie, à Paris, vendredi 29 mars. "Nous avions sollicité l’entourage du président de la République et celui du premier ministre il y a deux mois, et ils nous avaient donné un accord de principe", regrette Rachid Nekkaz, porte-parole du Forum.

Seul Jacques Toubon, pour le RPR, a fait le déplacement.

Le Forum citoyen des cultures musulmanes a été créé en avril 2001 par Hakim el Ghissassi, le directeur du magazine La Médina, et par Rachid Nekkaz, un patron de start-up. Il s’est donné pour objectif de "développer la conscience civique des Français de cultures musulmanes, afin que ces derniers prennent la place qui est la leur dans la société française". Pour cela, il souhaite s’appuyer sur "une classe moyenne française de cultures musulmanes", qui émerge depuis une dizaine d’années et dont les fondateurs du FCCM se veulent les porte-drapeau. Fin 2001, le Forum a organisé une campagne d’inscription de jeunes issus de l’immigration sur les listes électorales. Selon ses responsables, elle aurait permis à 17 000 jeunes de s’inscrire, en s’appuyant sur un réseau de 120 associations, dans 45 villes de France.

Depuis une première rencontre, organisée à Paris, le 17 décembre 2001, le FCCM a lancé une concertation auprès de 10 000 personnes pour dégager une plate-forme de propositions avant les élections. Ce document, intitulé "89 propositions pour une France juste", a été présenté au cours du rassemblement de vendredi. Les demandes se répartissent en quatre chapitres : école, sécurité, justice et citoyenneté. Les jeunes musulmans plaident pour "un aménagement des rythmes scolaires pour les établissements en difficulté, afin de lutter contre l’échec scolaire". S’ils réclament "la reconnaissance des fêtes musulmanes" et "la création d’écoles privées à caractère musulman", ils souhaitent aussi que soit instaurée "une fête de la laïcité", et que La Marseillaise soit enseignée à l’école primaire. En matière de justice, le Forum suggère la mise en place de "structures de régulation institutionnelle pour favoriser la concertation, le dialogue", ainsi que "l’insertion professionnelle des individus en rupture sociale". Il est aussi favorable à des "travaux d’intérêt local pour toute entorse à la loi dans les collèges, lycées, espaces publics, afin de responsabiliser les enfants". En matière politique, le Forum souhaite que les partis favorisent "l’accès des Français de cultures musulmanes à des positions éligibles". Il demande enfin que soit nommé dans le prochain gouvernement "un ministre français de cultures musulmanes intègre et représentatif".

Les jeunes du FCCM ne veulent plus être "les beurs de services" ou les "Français issus de l’immigration". Qu’ils soient ou non pratiquants, ils revendiquent l’étiquette de "musulmans". "Nous représentons 5 millions de personnes qui ne trouvent pas leur place dans la société française, dont 1,5 million a le droit de vote", martèle M. Nekkaz. "On arrête de quémander, on arrête de pleurer, on propose", résume Abderrahmane Boufade, membre du Forum. Vendredi, les candidats ne les ont pas entendus.

Le Monde

Mots clés: Paris , Religion , Jacques Chirac

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact