Recherche

La Marocaine Ghaita El Jarraz est désormais Espagnole

© Copyright : DR

4 août 2020 - 09h30 - Société

Depuis 3 ans, l’athlète du FC Barcelone, Ghaita El Jarraz, Marocaine de 18 ans, née à Tétouan et résidant à La Rioja depuis une quinzaine d’années, a demandé la nationalité espagnole. Jeudi dernier, elle a enfin obtenu une réponse favorable à sa requête.

La jeune Marocaine attendait sa naturalisation depuis 2017. Jeudi dernier, elle a enfin reçu la bonne nouvelle. Elle est désormais Espagnole à part entière et peut concourir en tant que tel.

Il y a exactement six mois, elle avait rencontré son entraîneur, Héctor Barrasa , et la présidente du gouvernement de La Rioja, Concha Andreu, qui a rassuré qu’elle allait « lui apporter toute son aide », précisant que généralement, le traitement de ces dossiers dure entre trois et cinq mois. Apparemment, il y avait une erreur dans la procédure administrative lors du traitement du dossier, ajoute Concha Andreu qui estime qu’"il n’est pas logique que cette athlète, avec le temps qu’elle a passé en Espagne, ne puisse pas être espagnole en raison d’une erreur administrative".

Ainsi, Ghaita El Jarraz va poursuivre la saison avec la nationalité espagnole.

Née à Tétouan au Maroc en 2001, elle a déménagé avec sa famille à La Rioja en 2006. Elle a participé à plusieurs compétitions internationales comme la Coupe d’Europe des moins de 18 ans à Györ (Hongrie) et la Coupe du monde des moins de 18 ans à Nairobi (Kenya), mais elle n’avait pas encore obtenu la nationalité espagnole. On lui avait proposé de porter les couleurs du Maroc, mais elle a décliné l’offre. Elle détient un record personnel de 56,40 secondes aux 400 mètres, soit l’un des meilleurs du pays.

« J’ai demandé la nationalité espagnole pour l’athlétisme, sinon je m’en fiche », a confié Ghaita El Jarraz au journal La Rioja, avant d’ajouter que « ne pas avoir de nationalité prive de nombreuses opportunités… »

Mots clés: Athlétisme , Tétouan , Espagne

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact