Lee Murray, le braqueur du siècle, brise le silence depuis sa cellule au Maroc

7 juillet 2024 - 22h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Depuis sa cellule de la prison de Salé, le combattant de MMA « Lightening » Lee Murray présenté comme le cerveau du braquage du dépôt de la société Securitas situé dans le sud-est de l’Angleterre survenu dans la nuit du 21 février 2006 à Tonbridge, dans le Kent, regrette le passé, vit le présent avec passion et regarde l’avenir avec espérance.

Murray prévoit d’ouvrir une salle de sport une fois sorti de prison, espère faire une autre apparition dans l’octogone et a même pour objectif de remporter le titre de l’UFC, résume The SUN. « Le combat est ma vie. Le combat est dans mon sang. […] Si je ne suis pas là pour me battre, je vais emmener des gens là-bas. […] D’une manière ou d’une autre, je dois gagner ce titre UFC. Mon histoire n’est pas terminée. Ce n’est pas la fin », a-t-il d’ailleurs assuré dans Catching Lightning de Showtime, une série consacrée à sa vie. Mais pour que son vœu se concrétise, il devra bénéficier d’une réduction de peine. Sans quoi, il devra attendre 2035 pour sortir de prison. À son compteur, trois combats : deux victoires dont une contre Jorge Rivera et une défaite face à la légende du MMA Anderson Silva le 11 septembre 2004. Son adversaire avait gagné par décision unanime.

À lire : 17 ans après le braquage du Kent, Lee Murray s’exprime pour la première fois

La vie de Murray a pris un mauvais tournant en 2006. Déguisés en policiers, le combattant britanno-marocain de l’UFC et ses complices avaient braqué dans la nuit du 21 février 2006 un dépôt de la société Securitas dans le sud-est de l’Angleterre. Ils avaient pris en otage le directeur du dépôt, ainsi que son épouse et son fils, pour le contraindre à ouvrir le site. Les cambrioleurs avaient emporté 53 millions de livres sterling. Mais ils avaient laissé derrière eux 153 millions de livres, faute de place dans leur véhicule. La police avait par la suite retrouvé près de 21 millions de livres (28 millions d’euros). Les enquêteurs ont réussi à interpeller huit suspects qui avaient été poursuivis devant la justice et condamnées à différentes peines de prison pour « banditisme organisé aux enjeux particulièrement élevés » ou complicité. Murray et son meilleur ami Paul Allen s’étaient, eux, enfuis au Maroc. Pour éviter son extradition vers l’Angleterre, il acquiert la nationalité marocaine. Pour autant, il n’échappera pas à la justice marocaine.

À lire :Lee Murray : l’histoire incroyable du Marocain impliqué dans le braquage du siècle

Arrêté dans un centre commercial à Rabat, le 25 juin 2006, Murray a été reconnu coupable par un tribunal marocain en juin 2010. Celui-ci lui inflige une peine de 10 ans de prison. Une peine alourdie à 25 ans le 30 novembre 2010. Aujourd’hui, le combattant anglo-marocain exprime des regrets. « Je n’ai pas réfléchi à l’avenir. Je n’ai pas pensé au futur. Ma façon de penser aujourd’hui est totalement différente. […] En prison, on voit ce qui est important dans la vie. […] À cette époque, j’ai eu mon plus jeune fils Lorenzo et j’ai aussi ma femme Nicola et je ne les changerais pour rien au monde. Et quant à mes autres enfants, tu sais que je n’ai pas été là pour eux. », regrette Muray. La prison lui permet de se forger une nouvelle personnalité. « Je pense qu’en étant en prison, j’apprends de mes erreurs et je pense que cela leur sera utile quand je serai libéré et que je pourrai être avec eux. Je suis désolé pour ce que j’ai fait. […] Je suis désolé pour les victimes du vol. J’ai blessé beaucoup de gens. […] J’ai aussi fait du mal à ma propre famille. J’en ai fait des victimes. J’ai fait une erreur. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prison de Salé - Grande-Bretagne - Braquage - Chatham-Kent

Aller plus loin

Lee Murray : l’histoire incroyable du Marocain impliqué dans le braquage du siècle

Une série réalisée sur un combattant marocain de l’UFC qui a participé à ce qu’il convient d’appeler l’un des plus grands braquages de banque de l’histoire qui s’est déroulé à...

Le parcours tragique d’un Maroco-américain enrôlé au sein de Daesh

Aux États-Unis, un Marocain de Minnesota risque une lourde peine de prison pour avoir combattu pour l’État islamique (EI) en Syrie. Parcours d’un homme plein de remords déchiré...

Du Maroc à Eupen : le parcours tragique d’Omar Benchamsy

Accusé en assises de deux assassinats et cinq tentatives d’assassinat, Omar Benchamsy est actuellement jugé en Belgique. Les déclarations de l’homme d’origine marocaine étonnent.

17 ans après le braquage du Kent, Lee Murray s’exprime pour la première fois

Depuis sa cellule de la prison de Salé, le combattant de MMA “Lightning” Lee Murray présenté comme le cerveau du braquage du dépôt de la société Securitas situé dans le sud-est...

Ces articles devraient vous intéresser :